Vous avez été victime d'un accident de la circulation ?

Indemnisation accident
de la circulation

Vous avez été victime d’un accident de la circulation soit en tant que conducteur d’un véhicule terrestre à moteur (voiture, poids lourd, autocar, 2 roues ou 3 roues à moteur etc..) ou en tant que passager, piéton, cycliste mettant en cause un véhicule terrestre à moteur.

accident de la circulation

Sachez que vous disposez de certains droits édictes par la loi du 5 juillet 1985 dite « loi Badinter ».

Cette loi a pour objet de protéger les victimes d’accident de la route ( passager, piéton, cycliste, conducteur d’un véhicule terrestre à moteur ) à la condition que votre responsabilité ne soit pas engagée ou partiellement engagée dans un accident impliquant un autre véhicule à moteur.

En savoir plus

Je suis conducteur d’un véhicule terrestre à moteur, et je conteste la responsabilité

Si votre assureur estime que vous êtes totalement ou partiellement responsable de l’accident et que vous n’êtes pas d’accord avec cette analyse, n’hésitez pas à nous contacter. Lors d’un accident, savoir qui est en tort est généralement primordial dans l’attribution de l’indemnisation après un accident de voiture.

En effet, les assureurs ont mis en place des barèmes de responsabilité et ce dans le but de clore au plus vite les dossiers, l’intérêt de la victime étant secondaire.

Si vous le désirez, vous pouvez également nous contacter gratuitement. Nous vous communiquerons notre avis et les moyens de vous défendre au plus vite.

Je suis un conducteur d’un véhicule à moteur non responsable, piéton, passager, ou cycliste.

Vous êtes victime d’un accident de la circulation causé par un véhicule terrestre à moteur et vous avez été blessé, vous souhaitez une indemnisation corporelle suite à l’accident car vous avez subit un dommage corporel ou un de vos proches est décédé.

Si aucune faute ne peut vous être reprochée, vous devez être indemnisé totalement de votre préjudice corporel mais aussi de vos préjudices financiers et économiques…

La Loi Badinter protège les passagers d’un véhicule, les piétons, cyclistes afin que leurs préjudices corporels soient intégralement indemnisés par les assurances sans considération des circonstances de l’accident.

Seule une faute inexcusable commise par la victime peut aboutir à réduire voire éventuellement exclure tout droit à indemnisation d’un accident de la route. Ces cas restent relativement rares et la demande d’une indemnité suite à un accident de la route aboutit généralement de façon favorable.

Bon à savoir :

Si dans les suites de l’accident de circulation dont vous avez été victime, vous avez été hospitalisé et avez eu recours à un parcours médical, chirurgien, médecin, kinésithérapie, infirmier, etc. et si vous avez de plus été victime d’une erreur médicale, faute médicale ou infection nosocomiale, l’assurance du responsable de l’accident de circulation doit vous indemniser de toutes ces conséquences.
Il sera alors inutile d’engager un recours contre le responsable de l’accident médical.

Par exemple :

I

Comment se déroule la procédure d’indemnisation
de mes préjudices corporels?

L’assurance est tenue de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans un délai de 8 MOIS à compter du jour de l’accident.
Si vous n’avez pas informé l’assureur de la consolidation de vos blessures dans les 3 MOIS à compter du jour de l’accident, il doit procéder au versement d’une offre « provisionnelle » c’est-à-dire une avance sur indemnité.
Le versement d’une provision et son montant ne sont pas soumis à une justification de perte de revenu ou de dépenses engagées et ce contrairement à ce que voudra vous faire comprendre l’assureur.
L’indemnité provisionnelle peut être allouée sur la base de vos souffrances endurées, déficit fonctionnel temporaire, assistance tierce personne ou aide humaine temporaire, etc.
La compagnie d’assurance est tenue ensuite de vous présenter une offre définitive dans les 5 MOIS à compter du jour où elle a été informée de la consolidation des blessures que vous avez subies (en général c’est lorsque l’assureur aura réceptionné le rapport d’expertise médicale définitif.
Pour déterminer les préjudices indemnisables, une expertise médicale est mise en place par l’assurance.

Comment l’assurance indemnise un dommage corporel ? A la suite de l’AVP (accident de la voie publique), l’assurance souhaite constater les conséquence de cet accident. Ainsi, l’expertise médicale permettra à terme de définir le montant de l’indemnisation finale pour la victime d’un accident de la route.
Il est important voire primordiale qu’à cette expertise médicale vous soyez assisté par un médecin expert de recours, indépendant des assurances, car sa mission est de défendre vos intérêts médicaux.

Les honoraires de l’expert de recours doivent être remboursés par la compagnie d’assurance, même s’il convient la plupart du temps de les avancer par vous-même.
Contactez nos spécialistes pour vous faire communiquer gratuitement les coordonnées du médecin expert le plus proche de votre domicile. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Ce sont les médecins (mandatés par la compagnie d’assurance et celui que vous aurez choisi pour vous assister) qui fixeront la liste des postes de préjudices corporels indemnisables.

Chacun de ces postes de préjudices corporel sera quantifié médicalement par les médecins – évaluer votre indemnité.
Vous avez donc compris que, meilleures seront les conclusions médicales, meilleure sera votre indemnisation suite à l’accident de la circulation.
Bien entendu, l’indemnisation de votre préjudice corporel ne s’arrête pas là : Il vous appartiendra également de chiffrer toutes vos pertes et frais divers engagés du fait de l’accident. Les accidents de la circulation engendrent généralement de nombreux frais annexes qu’il convient de lister. L’indemnisation corporelle et financière prendra donc également en compte ces facteurs importants.

Nos spécialistes de l’indemnisation corporelle sont à votre disposition pour vous aider. N’hésitez pas à les contacter, nos conseils sont gratuits. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Compte tenu des conclusions médicales retenues par le ou les experts médicaux, l’assureur est tenu de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans les 5 MOIS à compter de la réception du rapport d’expertise médicale définitif évaluant vos dommages corporels.

L’offre doit contenir une proposition d’indemnisation financière détaillée pour chaque poste de préjudice retenu par le ou les experts médicaux d’où l’importance d’être assisté aux expertises médicales.

Si l’expertise a été réalisée sans cette assistance et que vous n’avez pas accepté l’offre de l’assurance, il n’est pas trop tard, contactez nos spécialistes afin d’être orienté vers un médecin expert indépendant de l’assurance. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Ils vous conseilleront gracieusement sur la marche à suivre.

En effet, il n’y a pas de délai, autre que la prescription classique, pour contester les conclusions médicales de l’expert mandaté par l’assurance.

La prudence est de mise quant aux propositions d’indemnisation de vos préjudices corporels émanant des assureurs.

En effet, les indemnités proposés sont souvent inférieures aux indemnités allouées par les tribunaux – Simulez votre indemnisation.

C’est pourquoi l’aide d’un professionnel de la réparation du préjudice corporel, comme notre société, ne peut que vous être profitable.

Vous pouvez consulter quelques exemples de cas que nous avons défendus.

Notre intervention vous permettra d’obtenir à l’amiable des indemnités correspondant à celles qui pourraient êtres obtenues par voie judiciaire
Une offre d’indemnisation provisionnelle (avance) peut toujours être acceptée. L’indemnité provisionnelle suite à un accident est une indemnisation versée avant l’indemnité définitive. L’objectif de l’offre provisionnelle est notamment l’indemnisation et la couverture des frais immédiats engendrés par l’accident corporel de la circulation.

Si vous l’estimez insuffisante, vous pouvez réclamer une indemnité provisionnelle complémentaire.

Concernant l’offre d’indemnisation définitive qui vous est proposée par l’assureur, vous avez 3 possibilités :

- L’accepter et vous disposez d’un délai de 15 JOURS pour vous rétracter à compter du jour où vous avez daté, signé et renvoyé le procès verbal de transaction à l’assurance.
- La refuser parce que vous estimez que les sommes proposées sont insuffisantes
Vous allez alors entrer en phase de négociation avec l’assureur.
- La refuser parce que vous contestez les conclusions médicales (vous n’avez pas été assisté par un médecin expert de recours).

ATTENTION : un assureur ne peut pas vous forcer à accepter une offre et VOUS N’AVEZ AUCUN DÉLAI pour l’accepter ou la refuser.

Prenez votre temps, consultez-nous, nos avis sont gracieux. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour contester une offre d’indemnisation jugée insuffisante
Dès que vous avez daté et signé le procès verbal de transaction, l’assureur est tenu dans un premier temps de respecter le délai de 15 JOURS (délai de rétractation prévu par la Loi du 5 juillet 1985 dite Loi Badinter) qui vous est accordé pour revenir sur votre décision.

Passé ce délai, l’assureur doit vous adresser le règlement sous 30 jours toujours en application de la Loi Badinter.
Que faire dans le cas d’un AVP (Accident de Voie publique) impliquant une personne sans assurance ou qui a pris la fuite ?

Vous avez été victime d’un accident de la circulation et quelle que soit votre qualité (piéton, conducteur, passager, cycliste), vous pouvez tout de même être indemnisé de tous vos préjudices corporels si l’auteur de l’accident (conducteur d’un véhicule terrestre à moteur) n’est pas assuré ou a pris la fuite.

En effet, le Fonds de Garantie Automobile se substituera à l’auteur pour vous indemniser de vos préjudices corporels et ce dans les mêmes conditions que s’il s’agissait d’une assurance.

Indemnisation suite à un accident de la route provoqué par un animal : sous certaines conditions, le Fonds de Garantie Automobile peut également intervenir lorsque l’accident de circulation a été causé par un animal.

Vous êtes victime de la route à la suite d’un accident avec une personne non assurée ? N’hésitez pas à nous contacter pour vous conseiller gracieusement et si vous le souhaitez, vous aider dans la procédure d’indemnisation de vos préjudices corporels. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Vous êtes en voyage dans un pays étranger et vous êtes victime d’un accident de la route?

Que vous soyez conducteur, passager, cycliste ou piéton ayant subit un dommage corporel, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation à la suite de votre accident de la route. En effet, être impliqué dans un accident de la circulation survenu à l’étranger, vous permet également d’obtenir l’indemnisation de vos différents préjudices corporels.

Porter plainte après un accident et demander des dommages et intérêts peut parfois s’avérer complexe. Néanmoins, l’indemnisation d’un accident de la route à l’étranger est un droit que vous pouvez faire valoir. L’accident corporel du conducteur ou du piéton peut parfois mener à une ITT (Incapacité totale de travail) qu’il convient de faire constater médicalement par un médecin immédiatement dans les suites de l’accident. Contactez nous afin de recueillir nos conseils d’experts dans le milieu des accidents de voiture et prendre connaissance de la procédure d’indemnisation d’un accident de la route dont vous pouvez bénéficier. Vous optimiserez donc vos chances de bénéficier d’un dédommagement suite à votre accident de circulation à l’étranger.

La complexité des différentes lois ne nous permettent pas d’exposer ici tous les cas de figures et nous vous invitons à nous contacter.

Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Nos avis sont totalement gracieux.
Nos conseils

Nos conseils

Nos dossiers

Vous serez intéressés par

Illustration

Nous contacter

Louis
DE GIORGIO
Mikaël
IKEDJIAN

Louis DE GIORGIO est un ancien inspecteur corporel d’assurance. Il a exercé pendant plus de 20 ans et connaît naturellement toutes les ficelles du métier !

Mikaël IKEDJIAN est titulaire d’une maîtrise de Droit Privé et a œuvré en qualité de juriste spécialisé en droit pénal, au sein d’une association d’aide aux victimes d’infraction pendant plusieurs années. Il était également délégué du Procureur de la République de Grasse pour notamment confronter les auteurs d’accident de circulation à des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Ils interviennent tous les deux pour vous obtenir la meilleure indemnisation de tous les préjudices corporels auxquels vous avez droit compte tenu de la jurisprudence (décisions rendues par les Tribunaux) en matière de réparation corporelle.

Indemnisation accident de la circulation
Déposez un commentaire
1637 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
1637 commentaires
pour Indemnisation accident de la circulation
auteur du commentaire
Josaine Landier

Bonsoir,

Mon conjoint cycliste a été victime d'un grave accident de la route (coma, 22 fractures..), le 5 mars 2019. Il est convoqué, par l'assurance de la conductrice, à une expertise médicale le 28 février. Mon assurance, la maif me propose un médecin expert. Je préférerai un expert "neutre". L'expertise a lieu à Rennes(35), nous sommes de Saint Brieuc (22). Auriez-vous un expert à nous proposer ?
Merci d'avance,

Cordialement,

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, je vous communique les coordonnées d'un médecin expert de recours situé à DINARD : docteur CORDIER bernard 16 allée du panama 35800 Dinard Tél : 02 99 16 56 00.
Je me tiens à votre disposition (M DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très cordialement.

auteur du commentaire
LENA

Bonjour,

Ma fille de 16 ans a été renversée par un chauffard il y a deux ans. Elle a eu il y a 15 jours un courrier de l'assurance avec une proposition d'indemnités qu'elle a acceptée. Je souhaite lui faire bloquer cet argent jusqu'à ses 18 ans mais elle voulait avoir une toute petite partie pour se faire un petit plaisir. Seulement je viens d'apprendre que cela doit être virée sur un compte bloqué. Il n'y a vraiment aucun possibilité afin qu'elle puisse bénéficier déjà de quelque chose ?
Merci d'avance pour votre réponse.

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Seul le juge des tutelles pourra vous autoriser à débloquer des fonds. Vous pouvez donc solliciter le juge des tutelles siégeant au Tribunal de Grande Instance compétent par courrier en précisant le motif.
Cordialement,

auteur du commentaire
rocher

bonjour,ma fille et son enfant on eu un accident de voiture en 2016 sa fille a ete grevement blessée traumatisme cranien ,operation jambe gauche avec broche plusieurs méningites et a ce jour sa jambe gauche est de travers et elle a des pt mal de tete ,,une jeune femme est venu la démarcher en 2016 pour lui parler et l aider a MONTER un dossier pour se faire dédommager pour tous les prejudices corporels subit de sa fille,ce qui m inquiete c est que je trouve tres curieux que ma fille renumere cette personne 1500£,qui au passage fait appelle a une société de courtage qui prend au passage un gros pourcentage,3500£ pour conclure son indemnisation,bref sur 10000£ il ne lui reste que 5000£ ,pour l année ;je pense qu elle se faire arnaquer et je pese mes mots.qu en pensez vous?

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
J'ai pris connaissance de votre mail avec attention. Malheureusement, il ne nous est pas possible de "juger" des tarifs proposés par ces personnes...Je présume qu'un accord a été pris sur la rémunération de ces intervenants.
La somme de 10.000 € me semble par contre faible eu égard aux blessures que vous évoquez. Il doit s'agir de provisions (avances sur indemnité)?
Cordialement,

auteur du commentaire
Alain

Bonjour

J'ai eu un très grave accident de voiture 1999 sur le coup j'avais rien mais en 2015 suite a une tentative agression je vie avec des douleur je dois partir au centre antidouleur je peut être dédommagé .

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, si vous n'avez pas déclaré avoir été blessé en 1999, je doute fort que l'assurance intervienne maintenant pour l'indemnisation de vos préjudices.
Vous pouvez toujours adresser une lettre à l'assurance de l'époque en expliquant les faits.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25

auteur du commentaire
christine leboucher

Bonour.Mon mari est decede d un accident de moto il y a 9 mois,l assurance ne veut pas me verser l assurance deces car nous faisions une pause dans notre couple(d ailleur il devait rentrer a la maison) nous n avons jamais voulu divorcer ....Jamais de procedure en route j ai d ailleurs tous les messages ecrits ou il me dit que je suis la femme de sa vie...Ce matin j ai recu un courrier de l assurance enfin notre fils a recu cette lettre car il vient d avoir 18 ans le premier juillet,ou il doit signer cette lettre pour recevoir 7OOO euro comme prejudice(7000 euro voila l estimation pour la perte d un pere) mais il ne veut pas signer cela tant que moi je n ai toujours rien touché et toujours pas de versement de frais d obseques...Ma question est celle ci ;l assurance a t elle le droit de ne pas me verser l assurance deces.Merci de votre reponse.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, comme j'ignore dans quelles conditions intervient la dite assurance, je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement.

auteur du commentaire
SOUMAYA CHALLOUKI

Bonjour voila jetais dans le bus quant il a freiner tres fort he me suis retrouvee a Terre et je n arrivals plus a bouger je me suis blesser les 2 genoux mais rien de grave.Le vinducteur a dit qu il etait obliged de freiner sinon il y aurais eu in gross accident.Mainrenant jai tres mal au genoux.jai ete au urgente et ils m not dit de me reorder et de mes des glacons.Que doit faire ?

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, il convient de vous mettre en relation avec la société qui exploite la ligne de bus que vous avez emprunté pour les informer de l'accident dont vous avez été victime.
En effet, en tant que passagère du bus vous avez droit à une indemnisation de vos préjudices suite aux blessures que vous avez subies.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Elodie

Bonjour,
J'ai été victime en 2002 d'un accident de la route en tant que passagère d'un véhicule, lors de cet accident j'ai été gravement bléssé au niveau de la colonne vertébrale, s'en ai suivi une intervention chirurgicale, aujourd'hui mon état de santé à nécessité une nouvelle intervention concernant les mêmes blessures que lors de l'accident.
Mon chirurgien m'a fait un certificat médicale à transmettre à la compagnie d'assurance m'ayant indemnisé en 2002.
Le sinistre peut'il être rouvert 16 ans après?

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, effectivement, vous disposez d'un droit en aggravation : le délai est de DIX ANS A COMPTER DE LA MANIFESTATION DE L'AGGRAVATION,
Vous pouvez donc adresser une lettre à l'assureur qui vous a déjà indemnisée en lui demandant l'ouverture de votre dossier en aggravation et en joignant à votre envoi les pièces médicales liées à cette nouvelle intervention chirurgicale.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Arnal

Bonjour,
J’ai eu un accident de travail sur le retour à mon domicile. Un véhicule m’a percuté par l’arrière le 25 septembre 2018. Sur le coup je n’ai pas eu de douleur mais 3-4 jours après les douleurs se sont exprimés. Le médecin me met alors en soins le temps que j’accepte d’être arrêté le 21 novembre 2018. après de nombreux examens il s’avère que j’ai une hernie cervicale qui me crée les douleurs de nuque de dos d’épaule de bras et ma perte de sensibilité du bras gauche ainsi que de la main. Je finis par me faire opérer le 20 février 2019. Les douleurs ainsi que la perte de sensations sont très largement diminué. Je viens de recevoir le compte rendu du médecin expert qui ne veut pas prendre en compte l’Ernie discale car elle pourrait être présente avant l’accident. Il s’avère que de mon côté je n’avais aucune douleur aucune perte de sensations avant cet accident. Je n’ai aucun examen antérieur pour prouver que je n’avais pas c’est hernie cervicale mais il en a donc aucune pour pouvoir dire qu’elle était antérieur. Que puis-je faire ?Merci d’avance. Laurent

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, vous avez la possibilité de consulter un médecin expert de recours pour essayer d'avoir un avis différent.
Vous pouvez me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) je vous communiquerai gracieusement les coordonnées d'un médecin de recours proche de chez vous.
Très courtoisement.
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Catherine Cisarovsky

Bonjour, victime d'un accident de la route ce 25 février 2019 hospitalisé et opérer pour une double fracture de la malléole, que dois-je faire ?
J'ai été percutée à l'arrière alors que j'étais arrêtée à un feu rouge. ça m'embête de porter plainte car la jeune fille a été super et c'est un accident de la vie qui peut arriver à tous. j'ai quand même 6 semaines d'immobilisation minimum et beaucoup de problèmes dans ma vie quotidienne.Agée de 70 ans, avec déjà des problèmes de santé tels que opération de la colonne 3 fois opération de la hanche il y a 3 mois, je me fais du souci par rapport à mon avenir. Pouvez-vous me conseiller ? que risque cette jeune fille si comme certaines personnes me le conseille je porte plainte ?
Par avance je vous remercie beaucoup.
Cordialement

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, compte tenu de votre situation, je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour en discuter gracieusement.
Dans cette attente,
Très courtoisement
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Matthias

Bonjour, j’ai été victime d’un accident de la route en t’en que passager usager faible j ai été opérer dès cervicale ainsi qu’une fracture au sacrum cela fais un an et je n’ai toujours reçu aucune indemnisation est ce normal? Merci

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, la loi du 5 juillet 1985 prévoit que vous auriez du percevoir de l'assurance du véhicule dans lequel vous étiez transporté, une indemnité provisionnelle dans les trois mois de l'accident.
Il convient de vous rapprocher du conducteur pour savoir s'il a bien déclaré l'accident et s'il a bien déclaré que vous avez été blessée.
Pour toutes autres informations, vous pouvez me contacter téléphoniquement M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou 06.80.55.19.72 pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement
https://www.dva-experts.com

'une victime (passagère

auteur du commentaire
Mickael

Bonjour ma femme etant enceinte et ma fille de 4ans ont eu un accident de voiture en octobre 2017 en tant que passagère pas de gros bobo pour le bébé et la maman mais ma fille à était choquée par le choc et men parle encore en revanche la conductrice n'ayant rien eu de grave et à était indemnisé d'un certain montant mais de leur côté pour ma femme et ma fille rien du tout et compte rendu de l'hôpital donner à l'assurance et en plus nous avons payer les frais d'hôpitaux doit on aller voir l'assureur du conducteur pour avoir des explications de tout sa ou à t'il juger que aucune indemnisation serait faite a notre egart merci de votre réponse.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, Il faut d'abord vous assurer que la conductrice a bien déclaré à son assurance que votre épouse et votre enfant été blessés,
Si ce n'est pas le cas, je vous invite à demander à cette conductrice de vous communiquer les coordonnées de son assurance ainsi que par référence du dossier accident.
Fort de ces éléments, il conviendra de vous rapprocher de cette assurance pour les informer des blessures subies par votre épouse et votre enfant en fournissant les pièces médicales.
Si vous avez été contacté par l'assurance, il convient à tour de les contacter pour savoir ou en sont les procédures d'indemnisation.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com
L

auteur du commentaire
Sebastien

Bonjour,
suite à un grave accident de la route non responsable, j'ai était déclaré inapte à mon poste de travail / AIPP 21%
Ma question est, puis-je prétendre à une indemnisation (rente ou capital) en sachant que je ne travaillais plus et donc que j'étais en recherche d'emploi pour ce poste (chauffeur/manutentionnaire) depuis fin 2013 mais que je ne pourrais plus exercer ce métier qui est le mien depuis plus de 20 ans du à l'impossibilité de conduire plus de 30 min et de ne plus pouvoir porter de charges...
Si oui quel type d'indemnisation ?
Merci d'avance !

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, votre question nécessite de la recherche de jurisprudence pour déterminer effectivement quelles types d'indemnisations allouent les tribunaux dans pareils cas.
C'est pourquoi je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
TRES COURTOISEMENT
https://www.dva-experts.com

Renseignements gratuits :