Vous avez été victime d'un accident de la circulation ?

Indemnisation accident
de la circulation

Vous avez été victime d’un accident de la circulation soit en tant que conducteur d’un véhicule terrestre à moteur (voiture, poids lourd, autocar, 2 roues ou 3 roues à moteur etc..) ou en tant que passager, piéton, cycliste mettant en cause un véhicule terrestre à moteur.

accident de la circulation

Sachez que vous disposez de certains droits édictes par la loi du 5 juillet 1985 dite « loi Badinter ».

Cette loi a pour objet de protéger les victimes d’accident de la route ( passager, piéton, cycliste, conducteur d’un véhicule terrestre à moteur ) à la condition que votre responsabilité ne soit pas engagée ou partiellement engagée dans un accident impliquant un autre véhicule à moteur.

En savoir plus

Je suis conducteur d’un véhicule terrestre à moteur, et je conteste la responsabilité

Si votre assureur estime que vous êtes totalement ou partiellement responsable de l’accident et que vous n’êtes pas d’accord avec cette analyse, n’hésitez pas à nous contacter. Lors d’un accident, savoir qui est en tort est généralement primordial dans l’attribution de l’indemnisation après un accident de voiture.

En effet, les assureurs ont mis en place des barèmes de responsabilité et ce dans le but de clore au plus vite les dossiers, l’intérêt de la victime étant secondaire.

Si vous le désirez, vous pouvez également nous contacter gratuitement. Nous vous communiquerons notre avis et les moyens de vous défendre au plus vite.

Je suis un conducteur d’un véhicule à moteur non responsable, piéton, passager, ou cycliste.

Vous êtes victime d’un accident de la circulation causé par un véhicule terrestre à moteur et vous avez été blessé, vous souhaitez une indemnisation corporelle suite à l’accident car vous avez subit un dommage corporel ou un de vos proches est décédé.

Si aucune faute ne peut vous être reprochée, vous devez être indemnisé totalement de votre préjudice corporel mais aussi de vos préjudices financiers et économiques…

La Loi Badinter protège les passagers d’un véhicule, les piétons, cyclistes afin que leurs préjudices corporels soient intégralement indemnisés par les assurances sans considération des circonstances de l’accident.

Seule une faute inexcusable commise par la victime peut aboutir à réduire voire éventuellement exclure tout droit à indemnisation d’un accident de la route. Ces cas restent relativement rares et la demande d’une indemnité suite à un accident de la route aboutit généralement de façon favorable.

Bon à savoir :

Si dans les suites de l’accident de circulation dont vous avez été victime, vous avez été hospitalisé et avez eu recours à un parcours médical, chirurgien, médecin, kinésithérapie, infirmier, etc. et si vous avez de plus été victime d’une erreur médicale, faute médicale ou infection nosocomiale, l’assurance du responsable de l’accident de circulation doit vous indemniser de toutes ces conséquences.
Il sera alors inutile d’engager un recours contre le responsable de l’accident médical.

Par exemple :

I

Comment se déroule la procédure d’indemnisation
de mes préjudices corporels?

L’assurance est tenue de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans un délai de 8 MOIS à compter du jour de l’accident.
Si vous n’avez pas informé l’assureur de la consolidation de vos blessures dans les 3 MOIS à compter du jour de l’accident, il doit procéder au versement d’une offre « provisionnelle » c’est-à-dire une avance sur indemnité.
Le versement d’une provision et son montant ne sont pas soumis à une justification de perte de revenu ou de dépenses engagées et ce contrairement à ce que voudra vous faire comprendre l’assureur.
L’indemnité provisionnelle peut être allouée sur la base de vos souffrances endurées, déficit fonctionnel temporaire, assistance tierce personne ou aide humaine temporaire, etc.
La compagnie d’assurance est tenue ensuite de vous présenter une offre définitive dans les 5 MOIS à compter du jour où elle a été informée de la consolidation des blessures que vous avez subies (en général c’est lorsque l’assureur aura réceptionné le rapport d’expertise médicale définitif.
Pour déterminer les préjudices indemnisables, une expertise médicale est mise en place par l’assurance.

Comment l’assurance indemnise un dommage corporel ? A la suite de l’AVP (accident de la voie publique), l’assurance souhaite constater les conséquence de cet accident. Ainsi, l’expertise médicale permettra à terme de définir le montant de l’indemnisation finale pour la victime d’un accident de la route.
Il est important voire primordiale qu’à cette expertise médicale vous soyez assisté par un médecin expert de recours, indépendant des assurances, car sa mission est de défendre vos intérêts médicaux.

Les honoraires de l’expert de recours doivent être remboursés par la compagnie d’assurance, même s’il convient la plupart du temps de les avancer par vous-même.
Contactez nos spécialistes pour vous faire communiquer gratuitement les coordonnées du médecin expert le plus proche de votre domicile. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Ce sont les médecins (mandatés par la compagnie d’assurance et celui que vous aurez choisi pour vous assister) qui fixeront la liste des postes de préjudices corporels indemnisables.

Chacun de ces postes de préjudices corporel sera quantifié médicalement par les médecins – évaluer votre indemnité.
Vous avez donc compris que, meilleures seront les conclusions médicales, meilleure sera votre indemnisation suite à l’accident de la circulation.
Bien entendu, l’indemnisation de votre préjudice corporel ne s’arrête pas là : Il vous appartiendra également de chiffrer toutes vos pertes et frais divers engagés du fait de l’accident. Les accidents de la circulation engendrent généralement de nombreux frais annexes qu’il convient de lister. L’indemnisation corporelle et financière prendra donc également en compte ces facteurs importants.

Nos spécialistes de l’indemnisation corporelle sont à votre disposition pour vous aider. N’hésitez pas à les contacter, nos conseils sont gratuits. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Compte tenu des conclusions médicales retenues par le ou les experts médicaux, l’assureur est tenu de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans les 5 MOIS à compter de la réception du rapport d’expertise médicale définitif évaluant vos dommages corporels.

L’offre doit contenir une proposition d’indemnisation financière détaillée pour chaque poste de préjudice retenu par le ou les experts médicaux d’où l’importance d’être assisté aux expertises médicales.

Si l’expertise a été réalisée sans cette assistance et que vous n’avez pas accepté l’offre de l’assurance, il n’est pas trop tard, contactez nos spécialistes afin d’être orienté vers un médecin expert indépendant de l’assurance. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Ils vous conseilleront gracieusement sur la marche à suivre.

En effet, il n’y a pas de délai, autre que la prescription classique, pour contester les conclusions médicales de l’expert mandaté par l’assurance.

La prudence est de mise quant aux propositions d’indemnisation de vos préjudices corporels émanant des assureurs.

En effet, les indemnités proposés sont souvent inférieures aux indemnités allouées par les tribunaux – Simulez votre indemnisation.

C’est pourquoi l’aide d’un professionnel de la réparation du préjudice corporel, comme notre société, ne peut que vous être profitable.

Vous pouvez consulter quelques exemples de cas que nous avons défendus.

Notre intervention vous permettra d’obtenir à l’amiable des indemnités correspondant à celles qui pourraient êtres obtenues par voie judiciaire
Une offre d’indemnisation provisionnelle (avance) peut toujours être acceptée. L’indemnité provisionnelle suite à un accident est une indemnisation versée avant l’indemnité définitive. L’objectif de l’offre provisionnelle est notamment l’indemnisation et la couverture des frais immédiats engendrés par l’accident corporel de la circulation.

Si vous l’estimez insuffisante, vous pouvez réclamer une indemnité provisionnelle complémentaire.

Concernant l’offre d’indemnisation définitive qui vous est proposée par l’assureur, vous avez 3 possibilités :

- L’accepter et vous disposez d’un délai de 15 JOURS pour vous rétracter à compter du jour où vous avez daté, signé et renvoyé le procès verbal de transaction à l’assurance.
- La refuser parce que vous estimez que les sommes proposées sont insuffisantes
Vous allez alors entrer en phase de négociation avec l’assureur.
- La refuser parce que vous contestez les conclusions médicales (vous n’avez pas été assisté par un médecin expert de recours).

ATTENTION : un assureur ne peut pas vous forcer à accepter une offre et VOUS N’AVEZ AUCUN DÉLAI pour l’accepter ou la refuser.

Prenez votre temps, consultez-nous, nos avis sont gracieux. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour contester une offre d’indemnisation jugée insuffisante
Dès que vous avez daté et signé le procès verbal de transaction, l’assureur est tenu dans un premier temps de respecter le délai de 15 JOURS (délai de rétractation prévu par la Loi du 5 juillet 1985 dite Loi Badinter) qui vous est accordé pour revenir sur votre décision.

Passé ce délai, l’assureur doit vous adresser le règlement sous 30 jours toujours en application de la Loi Badinter.
Que faire dans le cas d’un AVP (Accident de Voie publique) impliquant une personne sans assurance ou qui a pris la fuite ?

Vous avez été victime d’un accident de la circulation et quelle que soit votre qualité (piéton, conducteur, passager, cycliste), vous pouvez tout de même être indemnisé de tous vos préjudices corporels si l’auteur de l’accident (conducteur d’un véhicule terrestre à moteur) n’est pas assuré ou a pris la fuite.

En effet, le Fonds de Garantie Automobile se substituera à l’auteur pour vous indemniser de vos préjudices corporels et ce dans les mêmes conditions que s’il s’agissait d’une assurance.

Indemnisation suite à un accident de la route provoqué par un animal : sous certaines conditions, le Fonds de Garantie Automobile peut également intervenir lorsque l’accident de circulation a été causé par un animal.

Vous êtes victime de la route à la suite d’un accident avec une personne non assurée ? N’hésitez pas à nous contacter pour vous conseiller gracieusement et si vous le souhaitez, vous aider dans la procédure d’indemnisation de vos préjudices corporels. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Vous êtes en voyage dans un pays étranger et vous êtes victime d’un accident de la route?

Que vous soyez conducteur, passager, cycliste ou piéton ayant subit un dommage corporel, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation à la suite de votre accident de la route. En effet, être impliqué dans un accident de la circulation survenu à l’étranger, vous permet également d’obtenir l’indemnisation de vos différents préjudices corporels.

Porter plainte après un accident et demander des dommages et intérêts peut parfois s’avérer complexe. Néanmoins, l’indemnisation d’un accident de la route à l’étranger est un droit que vous pouvez faire valoir. L’accident corporel du conducteur ou du piéton peut parfois mener à une ITT (Incapacité totale de travail) qu’il convient de faire constater médicalement par un médecin immédiatement dans les suites de l’accident. Contactez nous afin de recueillir nos conseils d’experts dans le milieu des accidents de voiture et prendre connaissance de la procédure d’indemnisation d’un accident de la route dont vous pouvez bénéficier. Vous optimiserez donc vos chances de bénéficier d’un dédommagement suite à votre accident de circulation à l’étranger.

La complexité des différentes lois ne nous permettent pas d’exposer ici tous les cas de figures et nous vous invitons à nous contacter.

Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Nos avis sont totalement gracieux.
Nos conseils

Nos conseils

Nos dossiers

Vous serez intéressés par

Illustration

Nous contacter

Louis
DE GIORGIO
Mikaël
IKEDJIAN

Louis DE GIORGIO est un ancien inspecteur corporel d’assurance. Il a exercé pendant plus de 20 ans et connaît naturellement toutes les ficelles du métier !

Mikaël IKEDJIAN est titulaire d’une maîtrise de Droit Privé et a œuvré en qualité de juriste spécialisé en droit pénal, au sein d’une association d’aide aux victimes d’infraction pendant plusieurs années. Il était également délégué du Procureur de la République de Grasse pour notamment confronter les auteurs d’accident de circulation à des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Ils interviennent tous les deux pour vous obtenir la meilleure indemnisation de tous les préjudices corporels auxquels vous avez droit compte tenu de la jurisprudence (décisions rendues par les Tribunaux) en matière de réparation corporelle.

Indemnisation accident de la circulation
Déposez un commentaire
1637 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
1637 commentaires
pour Indemnisation accident de la circulation
auteur du commentaire
Nathalie

Bonjour,

Mon conjoint a été victime d'un grave accident de la circulation en 2016. Suite à une algoneurodystrophie sèvère, il a perdu l'usage de sa main dominante ( main gauche). 4 doigts qui ne peut plus plier ( hyperfixations phalangiennes) et le pouce et le petit doigt un peu. Ma question est de savoir comment on calcule l'IPP ( est-ce qu'on prend en compte la main : 1 taux d'IPP dans sa globalité ou chaque doigt : 5IPP ) sachant qu'il a aussi des raideurs au niveau de son poignet. Il est impossible de trouver des infos précises à ce sujet. Merci par avance pour votre réponse. Cordialement

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
L'évaluation d'un taux de Déficit Fonctionnel Permanent (DFP ou anciennement AIPP) est évalué par des médecins experts diplômé d'expertise médicale.
Nous sommes juristes spécialisés dans l'indemnisation des dommages corporels et non médecins. A ce titre, il ne nous est pas possible de répondre à cette question.
Il me semble donc important que vous soyez assisté d'un médecin expert de victime, indépendant des assurances, afin que l'ensemble des préjudices corporels soient évalués au plus justes.
En effet, à moins que votre mari soit responsable de l'accident et que son indemnisation soit limitée au DFP (AIPP) plusieurs postes de préjudices devront être évalués.
De notre côté, nous travaillons avec des médecins expert de recours afin de permettre à nos clients d'obtenir une meilleure réparation.
Je me tiens donc à votre disposition par téléphone si vous souhaitez en discuter, gracieusement bien entendu : 04.93.24.21.98 / 06.24.05.31.92.
Cordialement,

auteur du commentaire
chakri

bonjour mon fils a eut un accident de la route lui étais cotés passager il n'avait pas ca ceinture la conductrice et on faute donc bras gauche double fracture la date de l'accident et le 12/06/2017

auteur du commentaire
Cecilia

Bonjour . J'ai été victime d'un accident de la route quand j avais 14 ans, j'étais la passagère du scooter de mon ami. C'est une dame qui nous a couper la route donc on la percuter. Cette dame étais totalement en tord. le scooter de mon ami n'étais pas assuré. J'ai été opérée du genoux car j'ai eu la rotule de cassée. Plusieurs mois de plâtre et d'atelle... j'ai été portée plainte, 1an après j'ai reçu la réponse de la juge en disans que l'affaire été placée sans suite
Donc j'ai décidée de faire appel à un avocat et depuis pas de réponse. L'accident c'est passez en 2014, aujourd'hui on est en 2018 et toujours rien. J'aimerais savoir quoi faire ou m'adresser car je suis un peu perdu. Merci pour les réponses que vous m'apporterez.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, compte tenu de la complexité de la réponse, je vous invite à me contacter téléphoniquement (M DE GIORGIO 06.80.55.19.72 ou au 09.53.31.90.25) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement.
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Tony

Bonjour,

lors d'un séjour en Italie j'ai été victime d'un accrochage avec un véhicule italien. Celui-ci est sorti d'un parking en marche arrière à vive allure. J'ai stoppé mon véhicule et j'ai klaxonné rapidement, mais il n'en a pas tenu compte et a percuté l'aile avant droite de ma voiture. Nous avons fait le constat sur lequel il reconnait les faits. Le véhicule appartenant au père du jeune conducteur, il a renseigné sa partie de constat avec les informations du père qu'il a reçu par mms et a bien coché les deux cases (sortait d'un parking et reculait).
Cependant, mon assurance m'informe que la partie adverse conteste désormais les faits et me demande de communiquer une déclaration détaillée de l'évènement; soulignant que c'est une pratique courante en Italie.
Comment puis-je m'assurer que mes droits soient bien respectés ?

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, DVA EXPERTS est spécialisée exclusivement dans la défense des victimes d'accident CORPOREL pour leur obtenir les meilleures indemnisations.
Je ne peux donc vous répondre concernant les responsabilités sur cet accident matériel.
De plus, je pense que la loi italienne applicable et qui n'est pas du tout dans notre domaine de compétence.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Lila

Bonjour
J’ai eu un accident de voiture en février 2017 je ne suis pas en tord et mon assurance viens de me faire une proposition le 9 juillet 2018 , j’ai rencontré un médecin expert qui a mis que j’etais Consolidé en août 2017 alors que je continu des séances de kiner une à 2 fois par semaines car je souffre des cervicales et j’ai eu un choc psychologique j’ai très peur en voiture et surtout des autres véhicules voilà! Ils m’ont proposée 7000e d’indemnisations est-ce que je dois accepté et est-ce suffisant sachant que psychologiquement ce sera à vie et certainement aussi au niveau de mes cervicales.
Merci pour votre réponse
(Que dois-je faire ?)

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je ne peux vous dire si l'offre qui vous a été présentée est correcte ou non dans la mesure ou je ne connais pas les conclusions médicales retenues par le médecin expert qui vous a examiné.
Vous pouvez consulter notre simulateur https://www.dva-experts.com/simulateur/ qui vous donnera une approximation des indemnités.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
aurel-isidor fechete

Bonjour maitre, Je m'appelle F.A je suis de ROUMANIE. Tout d'abord je voudrais m'excuser de avoir écrit mal en francais. J'ai été victime d'un accident de circulation circulant comme un piéton et le responsable il a pris la fuite .Apres cet accident je suis reste avec une fracture de la cheville. et maintenant je suis toujours dans la récupération. Je deux moins que je suis dépose un plante dans la gendarmerie local mais ils n'ont pas trouve acore le responsable de accident .Mon assureur cet MSAJe suis trois fois dans leur bureau mais on ne m'a jamais dit quai faire dans telle situation. Maintenant je découvert qu'il y a un Questionnaire accident que je veux compléter et envoyé .Moi je veux savoir si j'ai de autres droits aparté de l'indemnisations sociale qui m'a été accordé jusqu'ici pour le accident que je suis passé. J'ai besoin que vous vous me donnes de conseils pour ce que je dois faire Merci cordialement pour votre comprehesion.

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Si l'accident a bien eu lieu en France, en tant que piéton vous êtes protégé par la Loi Badinter du 5 juillet 1985. Néanmoins, si il y a délit de fuite, il faut impérativement pouvoir démontrer des circonstances de l'accident et de votre qualité de piéton. Pour ce faire, soit un PV de Police/Gendarmerie soit des témoignages pourront vous permettre de saisir le Fonds de Garantie Automobile qui se substituera à l'assurance du tiers non identifié.
Je me tiens à votre disposition par téléphone si vous souhaitez de plus amples informations.
Cordialement,

auteur du commentaire
bachar

merci maitre pour votre réponse très utile pour continuer mon combat tres bonne continuation a vous est équipe amicalement

auteur du commentaire
bachar

bonjour maitre j'ai eu un accident en 2002 (non à tort )j'ai eu des séquelles a mon bras gauche jetait expertisé l'expert me dit rien de grave , je lui dit javais mal est que dort pas la nuit ,j'ai été indemnisé a une misère il mon dit sa ou rien
pendant 15 ans je souffre je pouvais jamais travailler normalement en industriels me métait tous de suite en fin de mission parce j’étais incapable de travailler avec bras gauche
j'ai vu plusieurs médecin,rumatho,kine,balnéo,radio,scanner,plusieurs infiltration rien à faire
j'ai envoyé un courrier en 2004 pour aggravation il y a quelques année, il mon dit on vous a payer le dossier reste clos
est maintenant mon assurance ne veut pas ouvrir mon dossier d'accident
j'ai vraiment eu des années noire moralement psychologique physique la total jusqu'à aujourd'hui
j’ai fait mes recherches j'ai trouvé un chirurgien a Villeurbanne pour une demande de imputation de mon bras gauche
j'ai craquer sur une échelle de 10 je suis entre 7 et 8 pour moi ses extrême
il ma fait pasSé une échographie boooom le problème de mon bras est une rupture du supra épineux
une déchirure au biceps voilà depuis 15 ans javais ça ,maintenant je vais a la table du billard bientôt actuellement
je suis en arrêt de travail depuit le 12 fevrier une bonne année pour guérison
juste pour vous dire que cet expert il ma bien eu parce que je connaissais rien a mon préjudice
ne prenait pas comptes quand il écris sur expertise comme quoi je nait rien rapporté des ordonnances des arrêts ext,, ,
ce qui ma fais désespérais plus ses mon docteur ,quand j'étais au chômage je luis demander d'arrêt maladie il me disait profite de ton chômage on peut pas faire des prolongations
j'étais convoquer par un expert la sécurité sociale je lui dit que j'avais mal il a pas voulu savoir j'étais obliger de trouverez un travail et forcé mon bras
j'ai demandé pour être travailleur handicapées a la CPAM refusé. est à la MAISON DU RHÔNE refusé
j'ai un dossier en béton qu'il fait 5 cm pour vous dire que j-ai bien souffert est ses pas fini le 12 février j'ai fais une opération pour mon bras gauche 6 mois arrêt , est pour moi un enfer je suis entre un de craqué je dort plus
ce qui me retiens ses mes 4 filles est ma femme qui ma toujours se tenu depuis mon accident parce que je sais mème pas mettre mon pulls .
ma question est la suivante :
_que ce que je doit faire pour ouvrir mon dossier pour aggravation ? il on refuser en 2004
_combien doit je demander pour mon indemnisation vous pouvez imaginer tous les séquelles

Déficit Fonctionnel Temporaire - (ITT ou DFT)
Pretium Doloris Souffrances Endurées
Préjudice Esthétique
Préjudice d'agrément
Préjudice Sexuel
Préjudice Moral
Préjudice d'établissement
Préjudice d'anxiété
Perte de chance
Assistance par tierce personne (aides humaines)
est tous ça depuis 15 ans
_ si mon dossier est ouvert est ce que je peu demander a mon assurance un avocat ?
en éspérant avoir un maximum de réponse de votre par je suis très reconnaissant de votre travail est le temps a mont
égards avec toute mes salutations amicalement .

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, vous pouvez effectivement solliciter l'assistance d'un avocat qui vous aiguillera certainement vers un médecin expert de recours pour déterminer la nature de l'aggravation et si elle est en lien avec l'accident de 2002.
Si tel est le cas, ce médecin expert de recours devra déterminer les postes de préjudices indemnisables ( https://www.dva-experts.com/postes-de-prejudices/) qui serviront à l'avocat à chiffrer les montants des indemnisations.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
http://www.dva-exeprts.com

auteur du commentaire
le lionel

Bonjour Maitre , j'ai regretté de ne pas confier mon dossier pour un accident voiture que je ne suis pas responsable . Parce que je suis allé voir XXXX à coté chez moi , elle m'a fourni un avocat libéral que je suis trés déçu . Maintenant je ne sais plus comment faire , mon dossier daté depuis 09/12/2015 jusqu'à ce jour . En plus j'ai des difficuté financière je ne permettre pas de changer d'avocat . Si vous avez un conseille de me donner . Bien cordialement.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je vous invite à me contacter téléphoniquement pour discuter de vive voix de votre situation et gracieusement bien sur.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
milo

bonjour, ma fille a ete victime d un accident de la route en avril 2015 avec hospitalisation de 11 jours,apres examen par medecin expert (45jours itt)et intervention d avocat amiable nous avons recu q une provision de 1000euros le dossier semble bloque devons nous porter plainte sommes nous encore dans les delai

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je lis que vous disposez d'un avocat et que celui-ci est au fait de l'ensemble de la procédure dans le cadre de la défense des intérêts de votre fille.
C'est pourquoi, je vous invite à questionner votre avocat afin qu'il vous explique l'état d'avancement du dossier de votre fille.
Enfin,DVA EXPERTS a pris la décision de ne pas s’immiscer dans les procédures pour lesquelles intervient un avocat et ceci pour éviter toutes interférences avec les actions qu’il entend mener.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
BASSO

j'étais en vélo et j'ai renversé une Dame âgée celà fait un mois je n'ai pas signalé cet incident a mon assureur comment dois je faire
merci de votre rapide réponse

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, je vous précise tout d'abord que notre activité est la défense des victimes d'accidents pour leur obtenir les meilleures indemnisations face aux assurances.
Concernant la personne que vous avez renversée, il convient effectivement de déclarer cet accident à votre assurance responsabilité civile vie privée
Il convient également de communiquer à cette personne tant vos propres coordonnées que celles de votre assurance.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Eddy

Bonjour, ayant eu un accident a la circulation et une indemnisation en 2012, le 09 avril 2018, j'ai été percuté par une voiture, transporté à l’hôpital , j'aurai voulu savoir si j'aurai le droit à une nouvelle indemnisation sachant que les lésions sont les mêmes..( entorse cervicale..).

Merci pour votre réponse

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Monsieur,
Si vous avez été blessé vous pourrez bénéficier d'une indemnisation de vos nouveaux préjudices. Bien entendu, vous ne serez pas indemnisé deux fois pour les mêmes préjudices. Aussi, si votre état de santé s'aggrave définitivement, l'expert devra évaluer l'incapacité permanente liée à ce second accident. Si votre état de santé se stabilise aux mêmes conditions qu'après la consolidation de votre premier accident, alors l'expert évaluera les préjudices dit temporaires (souffrances endurées, arrêt de travail, déficit fonctionnel temporaire, etc.).
Cordialement,

Renseignements gratuits :