Vous aider à obtenir les meilleures indemnisations

Nos simulateurs d'indemnisation du préjudice corporel

Calculez gratuitement votre indemnisation corporelle

Cliquez sur chaque simulateur pour accéder au calcul d'indemnisation corporelle souhaité basé sur les barèmes judiciaires.

Vous êtes victime :

*D'UN ACCIDENT DE LA ROUTE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UN ACCIDENT DE LA VIE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UNE FAUTE MEDICALE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UN ACCIDENT DE SPORT : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UNE AGRESSION : LANCER LE SIMULATEUR

*DU DECES D'UN PROCHE : LANCER LE SIMULATEUR

 

Afin de vous permettre de calculer l’indemnisation de votre préjudice corporel, DVA Experts met à votre disposition plusieurs simulateurs d’indemnisation corporelle, selon que vous avez été blessé ou que vous avez perdu un proche. Les simulations que vous pourrez effectuer ont pour but de vous indiquer une fourchette du montant de l’indemnité à laquelle vous pouvez prétendre.

Les données de nos simulateurs d’indemnisation corporelle sont tirées du barème d’indemnisation du préjudice corporel publié par la Cour d’Appel d’Aix en Provence (13).

Pour une évaluation plus précise, il convient de vous munir du rapport d’expertise médicale en votre possession qui doit contenir la liste des postes de préjudices qui devront vous être indemnisés.

I

Calcul et indemnisation du dommage corporel

En ce qui concerne l'indemnisation des dommages corporels, les blessures corporelles objectivées par les médecins aux urgences par exemple et après un accident ne peuvent être reconnues comme imputables que sous certaines conditions.

Les blessures corporelles sont considérées comme des dommages au corps et à l’esprit d'une victime qui a subi une agression ou un accident corporel.

Le dommage peut être sur l'intégrité physique de la victime ou son intégrité psychologique.

Pour qu'un dommage corporel soit reconnu par les médecins experts, le juge ou les assurances, il faudra que la victime apporte les éléments relatifs à la causalité entre le dommage subi et l’accident (fait générateur)

Il est donc important que les lésions initiales soient notées sur le Certificat Médical Initial des Urgences, ce que l’on nomme le CMI.

Si ce n’est pas le cas, il faut impérativement que le diagnostic soit posé très rapidement par un médecin pour éviter un des pièges de l’expertise médicale qui consiste à se voir refuser une indemnisation en raison de critère d’imputabilité non remplis.

Le dommage de la victime sera reconnu par les médecins experts comme préjudice corporel ou psychologique indemnisable s’il est considéré comme en lien direct et certain avec l’accident ou l’agression.

Pour résumer, le préjudice corporel évalué par expertise médicale est le dommage médicalement justifié d'un dommage touchant la vie d'une victime.

Nous intervenons dans plusieurs types d'accidents :

* Les accidents de la route (conducteur, passager, piéton, cycliste)

* Les accidents de la vie (accident de bricolage, accident dans un magasin, …)

* Les accidents de sport (accident de rugby, accident de football, accident de ski…)

* Les accidents médicaux (erreur médicale, aléa thérapeutique…)

* Les agressions (agression physiques et sexuelles, agression verbales, menaces)

* Les accidents du travail (procédure devant le TASS, faute inexcusable de l’employeur)

Le calcul de l’indemnisation des préjudices corporels sera évalué selon la Nomenclature DINTILHAC qui donne une liste des postes de préjudice susceptible d’être indemnisés.

Cependant, selon le type d'accident, tous les postes de préjudices ne seront pas indemnisables ou le sont de façon forfaitaire, à la différence du droit commune.

Pour nos clients, le cabinet DVA Experts chiffre les demandes à présenter aux assurances pour négocier au plus haut les indemnisations corporelles sur l’ensemble des préjudices retenus par les médecins experts.

Dans certains cas qui ne peuvent être transigés, nos avocats spécialisés dans le préjudice corporel et nos médecins experts conseils nous permettent d’obtenir les meilleures indemnisations aux victimes devant le Tribunal Judiciaire.

Ceci étant dit, il faut savoir que les assurances et les juges ne sont tenus par aucun barème d’indemnisation pour calculer le montant de l’indemnité versée à la victime d’un préjudice corporel.

L’assurance se réfèrera sur des barèmes indemnitaires internes souvent très bas au lieu de s’appuyer sur les jugements rendus par les Tribunaux Judiciaires et en particulier sur les arrêts rendus par les Cours d’Appels qui sont beaucoup plus élevés.

Il existe par ailleurs un barème utilisé par l’ONIAM dans le cadre d’un accident médical lorsqu’un patient saisi la CCI. Bien que ce barème soit utilisé par l’Office de manière quasi-automatique, en noter qualité de professionnel du préjudice corporel, nous ne pouvons que conclure que le Barème d’indemnisation de l’ONIAM est relativement moins favorable aux victimes.

Il sera préférable de poursuivre devant le Tribunal Judiciaire contre l’ONIAM avec l’un de nos avocats spécialisés en dommage corporel intervenant sur Toute la France.

Dans tous les types d’accidents, pour évaluer le préjudice corporel de la victime, l’étape obligatoire sera l’expertise médicale mise en place par l’assurance responsable, l’assurance GAV ou le Tribunal Judiciaire

Les conclusions médico-légales du médecin mandaté pour l’évaluation détermineront ensuite le montant et le calcul de l’indemnisation selon les cotations retenues.

C’est sur la base de ces cotations médico-légales que le gestionnaire de l’assurance, l’inspecteur corporel, l’avocat spécialisé en dommage corporel, l’expert d’assuré ou le Juge feront leur calcul des indemnités réparatrices.

Il est donc très important que la victime puisse se faire assister d’un médecin expert de recours pour que tous les préjudices soient évalués au mieux.

Les médecins experts devront retenir tous les postes de préjudices issus de la nomenclature DINTILHAC.

Lorsque la victime est seule à l’expertise médicale, il arrive bien souvent que l’expert missionné par l’assurance sous-évalue certains postes issus du barème Dintilhac, exclut voire oublie totalement certains postes.

Cela est souvent le cas pour les préjudices corporels suivants :

* L’incidence professionnelle est souvent mise à mal par les médecins experts d’assurance

* Le préjudice d’agrément peut être refusé au motif que l’activités a été reprise. Or, la Cour de Cassation rendu le 29 mars 2018 a considéré qu’il est constitué par l'impossibilité pour la victime de continuer de pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisirs ce qui inclut la limitation de la pratique antérieure.

* L’assistance d’une tierce personne : souvent le préjudice oublié des experts d’assurances.

En notre qualité d’experts d’assurés spécialisés en réparation du préjudice corporel, nous nous basons sur la jurisprudence applicable en la matière pour calculer les indemnisations.

Pour ce faire, il nous est essentiel d’étudier régulièrement la tendance des barèmes d’indemnisation des Tribunaux qui eux-mêmes utilisent la nomenclature Dintilhac.

Pour calculer l’indemnisation suite à un accident de la route par exemple, il faut que l’état de santé de la victime soit consolidé.

Cette consolidation est constatée par un médecin expert.

Les conclusions médico-légales doivent ensuite être étudiées avec la plus grande attention pour ne passer à côté d’aucun préjudice.

Il faut pouvoir également maîtriser les barèmes de capitalisation de la Gazette du Palais afin de chiffrer les préjudices dits permanents comme la perte de gains professionnels future (PGPF), l’assistance d’une tierce personne viagère (ATP).

Parmi les autres préjudices Dintilhac :

* Déficit Fonctionnel Temporaire (DFT) : il répare les gênes dans les actes de la vie courant de l’accident à la consolidation.

* Déficit Fonctionnel Permanent : Il s’agit d’évaluer ce préjudice au-delà de l’unique invalidité permanente ou incapacité permanente partielle. Dans les faits, les experts se limiteront malheureusement trop souvent à la stricte incapacité permanente partielle sans rechercher les troubles dans les conditions d’existence de la victime ou la perte de qualité de vie.

* Préjudice d’Agrément : Il s’agit de l’impossibilité de pratiquer de manière régulière une activité de loisir ou sportive spécifique pratiquée antérieurement à l’accident.

* Frais divers : Il peut s’agir des frais de déplacements, des frais d’assistance à expertise médicale

* Préjudice esthétique ou les souffrances endurées (Pretium Doloris)

Nos dossiers

Ces articles peuvent vous intéresser

Nos simulateurs
Déposez un commentaire
611 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
04 93 24 21 98
611 commentaires
pour Nos simulateurs
auteur du commentaire
Heimburger

Bonjour
Le 24/06/2018 j'ai été agressé physiquement et j'ai eu une fracture complexe de l'humérus droit qui a nécessité une ostéosynthèse par clou médullaire. Je ne suis tjrs pas apte à travailler. Une plainte est déposée depuis un an. Le dossier est chez le procureur qui ne donne aucune nouvelle. Il n'y a pas eu de jugement pour le moment mais je n'ai plus assez d'argent pour vivre.
Je risque d'être bloqué par la banque.
Je ne sais pas où m'adresser pour avoir de l'aide.
Merci de bien vouloir me communiquer des organismes qui seraient susceptibles de me venir en aide.
Merci
Cordialement

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, vous pouvez vous adresser au service d'aide juridique situé auprès de chaque tribunal de grande instance.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72

auteur du commentaire
BARRAU

Bonjour
Hélas suite à un cambriolage je me trouve handicapée plus capable de vivre seule
Je ne peut plus me faire ma toilette, surtout travailler malheureusement, je marche avec un deambulateur donc ne sort plus de chez moi .
Et bientôt suite à ces gros problèmes médicaux je vais me retrouver à la rue car je ne peut plus payer mes frais de logement de certains soins médicaux et de vivre
Je suis perdu et honteuse d être une plus bonne à rien moi qui faisait beaucoup d'aide en bénévole après mon travail.
Je vis sous morphine vu les fortes douleurs suite à cette agression

auteur du commentaire
Cartofili

Agression chez le notaire par mon frère doigt gauche fracturer et coup de pied à la jambe

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Je vous invite à déposer plainte au commissariat de Police ou gendarmerie pour les violences subies.
Une enquête sera ouverte et vous serez tenu informé des suites par les forces de l'ordre ou le Parquet.
Cordialement,

auteur du commentaire
DEVEZA-MOHAMEDI

Bonjour. Jai 73ans, j'ai été victime d'un accident de la circulation sur passage protégé le samedi 19 janvier 2019. (traumatisme cranien) avec perte de connaissance J'ai une fracture du thibia et beaucoup de blessures reconnues par mon médecin qui a établi un certificat médical que j'ai envoyé a l'assurance adverse. J'ai un déséquilibre je ne peux me déplacer je fais des chutes a cause de ce déséquilibre.Depuis j'ai constaté d'autres douleurs insuportables Je suis convoquée pour une expertise médicale en juin 2019 je n'ai encore ni la date ni l heure. D'après tous les articles que je lis concernant une expertise medicale j'ai peur de me présenter seule à cette expertise. Je vis dans un stress permanent et fais des cauchemards. Ma vie a basculé en une seconde Merci de m'avoir lue. Respectueusement.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, je me tiens à votre disposition (M DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ouau 06.80.55.19.72) si vous souhaitez qu'on discute de vive voix de votre situation et bien sur gracieusement.

Très courtoisement
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
DELCLOY

Bonjour,
Je vous envoie ce message pour un renseignement
en 1978 j'ai eu une infection à la hanche droite j'ai attrapé un staphylocoque doré juste avant je me faisait soigné les dents et le 21 juillet je suis rentré a l'hôpital et je suis ressorti le 2 décembre 1979 et ensuite pendant 4 ou 5 mois dans un centre de rééducation malgré les années je suis handicapé à plus de 80% .Malgré mon handicape je n'ai plus droit à l'AAH . Je voulais juste savoir suite à cette infection si j'avais le droit à une indemnisations malgré les années.
dans l'attente d'une réponse veuillez agréer mes salutations

Mr D.P.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, depuis mars 2002, il a été instauré une loi concernant les accidents médicaux prévoyant une prescription de 10 ans à compter de la consolidation pour engager une action.
Avant 2002, les prescriptions étaient différentes et pour éviter toute confusion, je vous invite à contacter un avocat spécialisé en matière de réparation du préjudice corporel.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

spremrinerorchvuz

auteur du commentaire
levasseur

bonjour j ai ete victime de harcelement en reunion sur personne handicapee avec 6 et 15 jours d I.T.T que dois je faire l enquete est encours , comment demander une expertise medicale ? a qui ? qules dommages et intérêts vont m' etre attribues

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, Pour obtenir une expertise médicale judiciaire, il faut en faire la demande au tribunal et les indemnités qui vous seront allouées seront en fonction des conclusions médicales de l'expertise.
je pense qu'il est vraiment nécessaire que vous vous attachez les services d'un avocat porche de chez vous.
Il se chargera de prendre en compte toutes vos demandes devant le tribunal lorsque les auteurs seront poursuivi pour les faits qui vont leur être reprochées.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72

auteur du commentaire
Virginie

bonjour, j'ai vu que vous prenez aussi des cas aussi de ceux du territoires et départements territoriaux.
je m'appelle Mme HAIU VIRGINIE.
j'ai subi une intervention chirurgicale pour yne lesion endometriose, cette lesion a endommagé l'uretere qui liait le rein a la vessie.
Mais malheureusement il y a eu des complications.
1ère intervention 3NOV2015, REOPERÈÉ LE 5 NOV POUR DOULEURS ABDO (SUTURE PA TENNU ET PLAIE A L'INTESTIN, NON VISIBLE A LA PREMIERE INTERVENTION) , DU COUP EN REANIMATION. REOPEREE LE 15NOV POUR REOUVERTURE DE LA PLAIE INTESTINALE.
DU COUP JE ME SUIS RETROUVEE AVC DES POCHES URINAIRES ET SELLES.
SORTIE VERS LE 3 DECEMBRE 2015.
BON CELA N'ARRETAIT PAS BIEN SÙR IL Y AVAIT LES CONSULTATIONS CHEZ LE CHIR DIGESTIF PLUS CONSULTATION CHIR GYNECO ET IDE SPECIALISEE POUR LES POCHES ...ENSUITE REOPERATION POUR LA POCHE DES SELLES REMETTRE EN PLACE , PUIS 6MOIS APRES POCHE URINAIRES PUIS OCTOBRE2015, EXTRACTION DE LA SONDE JJ....J'AI PORTER PLAINTE POUR ERREUR MEDICALE, LE RAPPORT EFFECTUÉ CE SONT LES ALEA THERAPEUTIQUES, MAIS EN NOUVELLE CALEDONIE ON N'EST PAS INDEMNISÉ MALGRES LES PREJUFICES SUBIES,
AIDEZ MOI CAR J'AI PERDU MON TRAVAIL SUITE A MS OPERATIONS.J'ETAIS AUXILIAIRE DE VIE.
J'AI 4 ENFTS DONT 3 A CHARGES 15ANS ,13 ANS ET 11 ANS, ET MN MARI A DÙ A RETROUVER UN TRAVAIL DEPUIS QU'IL ARRETER POUR M'AIDER DURANT MA CONVALESCENCE.
S'IL VOUS PLAIT AIDEZ MOI .

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je crois comprendre que vous avez déjà effectues certaines démarches qui semblent ne pas avoir abouties.
Comme j'ignore quelles sont ces démarches, je ne peux vous répondre.
C'est pourquoi je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement.
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
ADAMOLI

Bonjour,
J’ai perdu mon fils de 19 ans dans un accident de voiture en mai 2016. Il était sur la route de l’école un matin. Il s’est deporté sur la voie de gauche et est rentré dans un camion .
L’assurance nous a versé à chacun des parents 25 000 euros, 12 500 pour chacun de ses frère et sœurs (3) et 7 500 pour chacun des grands-parents.
A cette époque, nous étions tellement dans la douleur (et plus encore aujourd’hui ) que nous avons accepté ces montants sans savoir...
Aujourd’hui je me demande si nous n’aurions pas dû refuser car avec le recul , et la douleur quotidienne , la vie d’un enfant ne vaut-elle « que » cette somme?
Est-il possible de faire appel 2 ans après?
Merci de votre réponse

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Je comprends vos regrets quant à l'acceptation de l'indemnisation du préjudice d'affection de la famille...
Malheureusement, il n'est pas possible de dénoncer un Procès-Verbal de Transaction signé au delà des 15 jours qui suivent...
J'ai donc bien peur qu'il ne soit pas possible de négocier à la hausse cette indemnisation.
Cependant, sachez que dans le cadre de réparation d'un préjudice d'affection suite à un décès accidentel, les indemnités allouées par les Tribunaux ne sont guère plus importantes.
Aussi, la plus-value éventuelle n'auraient probablement pas été à la hauteur de vos espérances.
Cordialement,

auteur du commentaire
Duse

Bonjours
J'ai une assurance protection de la vie privée
Je me suis fracturé le poignet droit j'ai subi une opération 8 mois après ont m'a enlevé des adhérences
Complication pour me servir de ma main
L'expert m'a reconnu à 20% incapacité et t'il juste
Merci

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Nous sommes juristes expert dans la réparation du préjudice corporel. Si vous souhaitez un avis sur le taux d'invalidité permanente, il conviendrait de vous rapprocher d'un médecin expert de victime (de recours).
Je vous invite à m'adresser vos coordonnées postales par mail afin que je vous oriente vers un expert proche de votre domicile : <a href="mailto:ikedjian@dva-experts.com" rel="nofollow">ikedjian@dva-experts.com</a>
Compte-tenu de l'importance de votre préjudice, je me tiens également à votre disposition par téléphone (04.93.24.21.98 ou 06.24.05.31.92) si vous souhaitez des informations sur vos droits.
Cordialement,

auteur du commentaire
barthelemy

BONJOUR
J ai eu un accident de la route expertise de faite AIPP trois pour cent et 2 sur 7 pour les souffrances endurées l assurance m avais proposé 1000 euros que j ai bien sur refusé !! pouvez vous me dire combien je pourrais prétendre
je vous en remercie
M Barthelemy

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, DVA EXPERTS est une société dont le but est d’obtenir pour les victimes les meilleures indemnisations face aux assurances.
Vous pouvez utiliser notre simulateur - https://www.dva-experts.com/simulateur/ - qui vous permettra d'avoir une idée de l'indemnisation que vous pouvez prétendre.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
TEVARIA Sophia

j'aimerais savoir j'ai eu récemment une chute en plein nuit dans mon sommeil tombée du lit sur mes genoux je suis aller voir a l'hopital d'ou j'étais opérée dans le courant d'année 2017 et la radio montre une anomalie du genou gauche le chirugien doit me réopérer de mon genou car la rotule à bouger comment vais je avec mon assurance j'ai la garantie accidents de la vie qui me prélève 17,72 euros mensuel voilà je vous donne mon adresse email au dessous je vous remercie de me dire comment faire les démarches administratifs et je souffre énormément durant la marche que je fais chaque jour.

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Madame,
Je vous invite simplement à adresser un courrier à votre assurance, courrier dans lequel vous déclarerez l'accident dont vous avez été victime. Vous accompagnerez ce courrier d'une copie des pièces médicales afin de justifier des blessures subies.
Vous pourrez éventuellement être indemnisée de vos dommages suivant les modalités et conditions d'indemnisation prévues au contrat. En effet, chaque contrat d'assurance Garantie Accident de la Vie prévoient des conditions qui diffèrent suivant les assurances.
Cordialement,

auteur du commentaire
Pecourt

Bonjour
J ai fait une chute de vélo le 19 mai 2018
2 bras cassés avec 4 fracture ouverte
5 opération
Suivie d un syndrome des loges
Greffe de peau
2 mois hôpital
4 mois centre de rééducation
Toujours en arret
Bras gauche : consolidé petite perte de mobilité 2 cicatrice perte musculaire et force
Bras droit : pas complètement consolidé beaucoup de cicatrice et greffe de peau
Perte mobilité poignet
Perte supination totale et legere en pronation
Quasiment plus d utilisation de çe bras dans mon quotidien
J ai rdv avec le médecin conseil de la GAV P. qu en décembre je trouve ca long, 7 mois après l accident ?
Je ne sais pas ce que je peux espérer en indemnité ?
Comment ça se passe ?

Merci

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, le but de l'expertise est justement de pour déterminer les postes de préjudices corporels https://www.dva-experts.com/postes-de-prejudices/ indemnisables qui serviront à l'assurance de vous proposer une offre d'indemnisation en fonction des conditions et modalités prévues dans votre contrat.
Aussi, en l’état je ne peux répondre à votre question.
Je me tiens à votre disposition TELEPHONIQUEMENT pour toutes autres informations complémentaires et gracieusement bien sur.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

Renseignements gratuits :