Vous aider à obtenir les meilleures indemnisations

Nos simulateurs d'indemnisation du préjudice corporel

Calculez gratuitement votre indemnisation corporelle

Cliquez sur chaque simulateur pour accéder au calcul d'indemnisation corporelle souhaité basé sur les barèmes judiciaires.

Vous êtes victime :

*D'UN ACCIDENT DE LA ROUTE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UN ACCIDENT DE LA VIE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UNE FAUTE MEDICALE : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UN ACCIDENT DE SPORT : LANCER LE SIMULATEUR

*D'UNE AGRESSION : LANCER LE SIMULATEUR

*DU DECES D'UN PROCHE : LANCER LE SIMULATEUR

 

Afin de vous permettre de calculer l’indemnisation de votre préjudice corporel, DVA Experts met à votre disposition plusieurs simulateurs d’indemnisation corporelle, selon que vous avez été blessé ou que vous avez perdu un proche. Les simulations que vous pourrez effectuer ont pour but de vous indiquer une fourchette du montant de l’indemnité à laquelle vous pouvez prétendre.

Les données de nos simulateurs d’indemnisation corporelle sont tirées du barème d’indemnisation du préjudice corporel publié par la Cour d’Appel d’Aix en Provence (13).

Pour une évaluation plus précise, il convient de vous munir du rapport d’expertise médicale en votre possession qui doit contenir la liste des postes de préjudices qui devront vous être indemnisés.

I

Calcul et indemnisation du dommage corporel

En ce qui concerne l'indemnisation des dommages corporels, les blessures corporelles objectivées par les médecins aux urgences par exemple et après un accident ne peuvent être reconnues comme imputables que sous certaines conditions.

Les blessures corporelles sont considérées comme des dommages au corps et à l’esprit d'une victime qui a subi une agression ou un accident corporel.

Le dommage peut être sur l'intégrité physique de la victime ou son intégrité psychologique.

Pour qu'un dommage corporel soit reconnu par les médecins experts, le juge ou les assurances, il faudra que la victime apporte les éléments relatifs à la causalité entre le dommage subi et l’accident (fait générateur)

Il est donc important que les lésions initiales soient notées sur le Certificat Médical Initial des Urgences, ce que l’on nomme le CMI.

Si ce n’est pas le cas, il faut impérativement que le diagnostic soit posé très rapidement par un médecin pour éviter un des pièges de l’expertise médicale qui consiste à se voir refuser une indemnisation en raison de critère d’imputabilité non remplis.

Le dommage de la victime sera reconnu par les médecins experts comme préjudice corporel ou psychologique indemnisable s’il est considéré comme en lien direct et certain avec l’accident ou l’agression.

Pour résumer, le préjudice corporel évalué par expertise médicale est le dommage médicalement justifié d'un dommage touchant la vie d'une victime.

Nous intervenons dans plusieurs types d'accidents :

* Les accidents de la route (conducteur, passager, piéton, cycliste)

* Les accidents de la vie (accident de bricolage, accident dans un magasin, …)

* Les accidents de sport (accident de rugby, accident de football, accident de ski…)

* Les accidents médicaux (erreur médicale, aléa thérapeutique…)

* Les agressions (agression physiques et sexuelles, agression verbales, menaces)

* Les accidents du travail (procédure devant le TASS, faute inexcusable de l’employeur)

Le calcul de l’indemnisation des préjudices corporels sera évalué selon la Nomenclature DINTILHAC qui donne une liste des postes de préjudice susceptible d’être indemnisés.

Cependant, selon le type d'accident, tous les postes de préjudices ne seront pas indemnisables ou le sont de façon forfaitaire, à la différence du droit commune.

Pour nos clients, le cabinet DVA Experts chiffre les demandes à présenter aux assurances pour négocier au plus haut les indemnisations corporelles sur l’ensemble des préjudices retenus par les médecins experts.

Dans certains cas qui ne peuvent être transigés, nos avocats spécialisés dans le préjudice corporel et nos médecins experts conseils nous permettent d’obtenir les meilleures indemnisations aux victimes devant le Tribunal Judiciaire.

Ceci étant dit, il faut savoir que les assurances et les juges ne sont tenus par aucun barème d’indemnisation pour calculer le montant de l’indemnité versée à la victime d’un préjudice corporel.

L’assurance se réfèrera sur des barèmes indemnitaires internes souvent très bas au lieu de s’appuyer sur les jugements rendus par les Tribunaux Judiciaires et en particulier sur les arrêts rendus par les Cours d’Appels qui sont beaucoup plus élevés.

Il existe par ailleurs un barème utilisé par l’ONIAM dans le cadre d’un accident médical lorsqu’un patient saisi la CCI. Bien que ce barème soit utilisé par l’Office de manière quasi-automatique, en noter qualité de professionnel du préjudice corporel, nous ne pouvons que conclure que le Barème d’indemnisation de l’ONIAM est relativement moins favorable aux victimes.

Il sera préférable de poursuivre devant le Tribunal Judiciaire contre l’ONIAM avec l’un de nos avocats spécialisés en dommage corporel intervenant sur Toute la France.

Dans tous les types d’accidents, pour évaluer le préjudice corporel de la victime, l’étape obligatoire sera l’expertise médicale mise en place par l’assurance responsable, l’assurance GAV ou le Tribunal Judiciaire

Les conclusions médico-légales du médecin mandaté pour l’évaluation détermineront ensuite le montant et le calcul de l’indemnisation selon les cotations retenues.

C’est sur la base de ces cotations médico-légales que le gestionnaire de l’assurance, l’inspecteur corporel, l’avocat spécialisé en dommage corporel, l’expert d’assuré ou le Juge feront leur calcul des indemnités réparatrices.

Il est donc très important que la victime puisse se faire assister d’un médecin expert de recours pour que tous les préjudices soient évalués au mieux.

Les médecins experts devront retenir tous les postes de préjudices issus de la nomenclature DINTILHAC.

Lorsque la victime est seule à l’expertise médicale, il arrive bien souvent que l’expert missionné par l’assurance sous-évalue certains postes issus du barème Dintilhac, exclut voire oublie totalement certains postes.

Cela est souvent le cas pour les préjudices corporels suivants :

* L’incidence professionnelle est souvent mise à mal par les médecins experts d’assurance

* Le préjudice d’agrément peut être refusé au motif que l’activités a été reprise. Or, la Cour de Cassation rendu le 29 mars 2018 a considéré qu’il est constitué par l'impossibilité pour la victime de continuer de pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisirs ce qui inclut la limitation de la pratique antérieure.

* L’assistance d’une tierce personne : souvent le préjudice oublié des experts d’assurances.

En notre qualité d’experts d’assurés spécialisés en réparation du préjudice corporel, nous nous basons sur la jurisprudence applicable en la matière pour calculer les indemnisations.

Pour ce faire, il nous est essentiel d’étudier régulièrement la tendance des barèmes d’indemnisation des Tribunaux qui eux-mêmes utilisent la nomenclature Dintilhac.

Pour calculer l’indemnisation suite à un accident de la route par exemple, il faut que l’état de santé de la victime soit consolidé.

Cette consolidation est constatée par un médecin expert.

Les conclusions médico-légales doivent ensuite être étudiées avec la plus grande attention pour ne passer à côté d’aucun préjudice.

Il faut pouvoir également maîtriser les barèmes de capitalisation de la Gazette du Palais afin de chiffrer les préjudices dits permanents comme la perte de gains professionnels future (PGPF), l’assistance d’une tierce personne viagère (ATP).

Parmi les autres préjudices Dintilhac :

* Déficit Fonctionnel Temporaire (DFT) : il répare les gênes dans les actes de la vie courant de l’accident à la consolidation.

* Déficit Fonctionnel Permanent : Il s’agit d’évaluer ce préjudice au-delà de l’unique invalidité permanente ou incapacité permanente partielle. Dans les faits, les experts se limiteront malheureusement trop souvent à la stricte incapacité permanente partielle sans rechercher les troubles dans les conditions d’existence de la victime ou la perte de qualité de vie.

* Préjudice d’Agrément : Il s’agit de l’impossibilité de pratiquer de manière régulière une activité de loisir ou sportive spécifique pratiquée antérieurement à l’accident.

* Frais divers : Il peut s’agir des frais de déplacements, des frais d’assistance à expertise médicale

* Préjudice esthétique ou les souffrances endurées (Pretium Doloris)

Nos dossiers

Ces articles peuvent vous intéresser

Nos simulateurs
Déposez un commentaire
611 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
04 93 24 21 98
611 commentaires
pour Nos simulateurs
auteur du commentaire
Sophie

Bonsoir,
Mon papa est rentré à l'hôpital pour un soucis de sondage urinaire, il allait bien mais à été détecté aux urgences positif au Covid sans aucun signes apparent Après 2 médiations avec les médecins concernés plusieurs fautes médical sont apparus, aucun Re animateur n'est passe voir papa. Il y a juste une phrase sur son dossier médical "rea non mais à revoir pour en rediscuter" Il n'a jamais été revu !
Nous n'avons jamais été consulte pour connaître les soins apportes, il a été sedate sans que nous soyons au courant, il est parti en 4 jours ! dans une chambre d'hôpital seul, sans ses proches pour lui dire que nous étions présents. L'information du médecin du service au téléphone le deuxième jours à été de nous dire, trop âge (75 ans) et nous attendons le pic de l'épidémie il faut donc garder des lits ! Imagine notre peine de savoir qu'ils ont décidés de la faire partir sans jamais nous consulter, nous avons dit aurevoir à un cerceuil fermé ! Il aurait certainement pu être sauve si ils l'avait accepté en réa, mais non il a été "trié" Sans lui donné la moindre chance de s'en sortir.
C'est violent, nous sommes dévastés.

Louis DE GIORGIO

Chère madame, avant tout permettez moi de vous présenter toutes mes condoléances pour la perte de votre papa.
Si vous souhaitez discuter d'une éventuelle action, je me tiens à votre disposition M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72 je répondrai gracieusement à vos questions.
Bien à vous.

auteur du commentaire
Nacto

Bonjour,

je souhaiterai savoir qu'elles sont les droit d'une personne ayant un IPP de 40% après consolidation suite un accident.

Louis DE GIORGIO

Bonjour, comme j'ignore dans quel cadre vous avez eu cet accident, je ne peux vous apporter une réponse à votre demande.
je vous invite à me contacter téléphoniquement (M DE GIORGIO 06.80.55.19.72 ou au 09.53.31.90.25) pour discuter gracieusement de votre situation.
Bien à vous.

auteur du commentaire
Jabri

Bonjour
J'ai été menacé frapé je suis en classe Ulis 4ème matenan j'ai peur de partir au collège je voudrais des renseignements pour être déscolarisés et ce que j'ai le droits je change collège
Bien cordialement merci

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Malheureusement, nous ne sommes pas compétents pour répondre à votre demande. Nous sommes juristes spécialisés dans les indemnisations. Je vous invite à en discuter avec vos parents et la CPE.
Cordialement,

auteur du commentaire
bouali

bonjour je suis un homme de 35 ans j ai une fracture de 5 eme métacarpienne suite a un accident de travail

auteur du commentaire
admin-dva--experts

Bonjour,
Nous notons que vous avez subi un accident de travail mais vous ne posez pas de question et ne précisez pas les circonstances de cet accident.
Je vous invite à nous contacter par téléphone pour pouvoir vous renseigner.
Cordialement,

auteur du commentaire
Elodie

Bonjour, j'ai été agressée le 16 septembre 2018, morsure humaine au 3ème doigt de la main gauche qui a nécessité une opération + morsure au lobe de l'oreille droite (qui devait aussi nécessiter des points de suture mais mauvais diagnostique du médecin donc je n'ai pas été recousue) + griffure sur la totalité du visage + bleus sur les 2 bras. J'ai eu un arrêt de travail de 2 semaines et ai eu 30jours d'ITT. Que puis-je espérer avoir comme indémnisation ? Où quel montant puis-je demander de dommage et intérêt suite à cela ? Le jugement se fera le 17juillet.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, je suppose que vous disposez d'un avocat pour assurer la défense de vos intérêts devant le tribunal.
Je vous invite à vous rapprocher de lui pour toutes informations sur le suivi de votre affaire.
Enfin, le montant d'une indemnisation ne peut être chiffrée qu'à la suite d'une expertise médicale (https://www.dva-experts.com/expertise-medicale/ )qui sert à déterminer les postes de préjudices indemnisables. (https://www.dva-experts.com/postes-de-prejudices/)
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72

auteur du commentaire
GIOVANELLI

Bonjour, je voudrais vous demander conseil. Le 29 mars 2019 j'ai été renversée par un voiture alors que je me trouvais sur un passage pieton.. un constat a été fait par la police et les pompiers m'ont emmené a l'hopital pour des examens.diverses contusions, fracture de la malléole associée à une fracture de la tete du peronné.J,ai été platrée . durée des soins 60 j .ITT pénale
45 J.Depuis je suis en soin car ma cheville me fait toujours mal. Je suis passée chez le docteur conseil le 7 octobre 2019 . Pas de consolidation.
le 4 juin 2eme expertise avec consolidation. voila ce que doit le rapport Taux AIPP . 8% - Souffrances endurées 2,5/7 - Assistance par une tierce personne 1h30 par jour du 29 mars 2019 au 16 mai 2019. L'assurance m'a versé une indemnité provisoire de 2000 €
Mon assurance la M. ne me dit rien sur mon indemnisation. Pourrez je savoir d'apres ces taux combien je vais etre indemnisée

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, DVA EXPERTS est une société dont le but est d’obtenir pour les victimes les meilleures indemnisations face aux assurances.
Vous comprendrez dès lors que nous ne pouvons formuler gracieusement l’ensemble d’une indemnisation.
Si à ce jour vous n'avez pas reçu d'offre de la part de l'assurance, vous pouvez me contacter afin d'étudier (gracieusement bien sur) la prise en charge de vos intérêts pour vous obtenir les meilleures indemnisations.
Bien à vous.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Aoucif

Bonjour je voudrais savoir que faire je suis malade de parkinson en invalidité depuis 2015 a aujourd'hui ne travail plus mon épouse ne travail plus car j' ai besoin pour m aidé nous avons 3 enfants j ai été mis en 3 catégorie depuis 3 ans et en mars j ai reçu un rendez-vous médical de CPAM a 16h30 pour lui il faut que je reviens en 2 catégorie je conteste avec aide du médecin traitant et rapport neurologue , kiné, attestation même pharmacie , que j besoins de la tierce personne perte équilibre toilette ,et plusieurs autres les dernières rapport professeur à Lille deux traitement essaie sans effet très fatiguée je dort très peu la nuit la journée mon épouse gere avec les enfants Lille me dit au stade arrivée il reste que intervention niveau de la tête que quand je vous m'a situation depuis que l que mois financière 930€ de pension et voir enfants en bas âge 13/10/ 4ans avoir que je ne peux même pas pouvoir finir le mois pour manger sur tous que j'ai un bon rapport de médecin conseil pour la la 1et 2 et 3 catégorie par le même médecin évidemment il me donne rendez vous fin après midi le agit sur la CB journée et vous ne serez plus en troisième catégorie m est moi je serai vous je conteste ma décision merci d'avance

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, j'ai pris connaissance de votre message qui ne comporte aucune question
Je tiens à vous préciser que DVA EXPERTS est une société dont l'unique activité est la défense des victimes d'accidents (de toute nature) pour leur obtenir les meilleures indemnisations face aux assurances.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
croix

J,ai été accidenté par une voiture sur un parking depuis le 22 juillet 2018 et j'ai reçu seulement 800 euros des assurances est ce normal?

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, votre commentaire ne comporte pas assez d'éléments pour que je puisse vous apporter une réponse.
je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25- 06.80.55.19.72 ) je répondrai gracieusement à vos questions.
Très courtoisement
https://www.dva-experts.co3

auteur du commentaire
CELINE BENOIT

Bonjour, je souhaite une information pour savoir ou m'orienter.

L'année dernière, j'ai été voir un dentiste qui m'a posé 3 couronnes. Apres ces poses j'ai eu des complications, je lui en ai parlé, il m'a répondu que s'etais du a un mauvais brossage. Je suis donc allée voir un autre dentiste qui s'est rendu compte que la couronne avait été mal posé, le tenon métallique a touché la racine et a fissuré la mâchoire.

Du coup kyste, et opération pour enlever tout ça! Le dentiste n'est pas confiant sur l'avenir de ses couronnes. Il est choqué du travail mal fait, et moi j'ai du dépenser des sommes pour les contrôle, opérations et médicaments, avec préjudices car j'ai fait des réactions aux médicaments, et cela m'a mise en difficulté dans mon quotidien ( travail, garde enfants...). Je souhaiterai savoir comment me retourner contre ce dentiste et obtenir réparations financière de toutes les dépenses engendrées par ce travail mal fait ainsi que pour le préjudices moral subit.

Cordialement

Melle B

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, il convient dans un premier temps de réclamer par lettre recommandé votre dossier médical au dentiste que vous mettez en cause.
Ensuite, il convient de au second dentiste un certificat détaillant les fautes commises par son confrère et les travaux dentaires qui ont nécessaires pour reprendre les erreurs.
Et enfin, fort de ce dernier document, il conviendra d'adresser une lettre recommandée au dentiste mis en cause, en lui expliquant les travaux dentaires qu'il a effectué, les fautes médicales qu'il a commit (grâce au certificat du second dentiste) et vous lui demander de faire une déclaration à son assurance responsabilité civile professionnelle pour la prise en charge du cout des travaux pour réparer ses erreurs et l'indemnisation des préjudices que vous a causé ces nouveaux travaux dentaires.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72

auteur du commentaire
BALLESTA

Bonjour en Aout dernier, je circulais en plein jour en scooter et je remontais une rue. Un personne en voiture a grillé un stop et malheureusement je suis tombé en voulant l'éviter. cette personne a pris la fuite. heureusement pour moi une personne été présente et a pu relever la plaque d'immatriculation. cette personne a pu temoigné par voie écrite avec les documents que m'avait mon assurance. En parallèle, j'ai porté plainte au près du poste de police. Je me suis retrouvé avec un itt de 8 jours. A ce jour, mon assurance a mis en cause l'assurance de la personne fautive. Est ce que je dois faire jouer ma protection juridique pour faire accéler l'indemnisation et à quoi je peux prétendre sachant qu'il n'y pa eu collision et que mon assurance m'a indemnisé le scooter endommagé.

merci pour votre réponse.

cordialement;
Julien Ballesta

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, l'assurance de votre scooter devrait intervenir pour le recours de votre préjudice corporel et il convient de vous rapprocher de cell-ci.
Pour évaluer une indemnité il est indispensable qu’au préalable une expertise médicale ait été réalisée pour déterminer les postes de préjudices indemnisable.
Aussi, en l’état je ne peux répondre à votre question.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25

auteur du commentaire
Tortiller

J'ai subi par obligation une chirurgie de deux hernies discales, et tumeur maligne stromale. Depuis la première opération mon état physique se détériore, faiblesse, douleurs intense très importante... a gardé le lit, plusieurs symptômes mais on se refuse à donner un véritable diagnostic. De plus on me refuse L'AAH, comme quoi il n'y a pas de restriction substantiel et durable à l'accès à lemploi, alors que l'on vient me m'accorder la catégorie 2 au niveau sécurité sociale. De plus je ne pourrais vraiment pas, trop de difficulté physique et neurologique...
Pouvez vous m'aider à avancer !? Très sincèrement. 06/24/12/01/07. Christian Tortiller

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Nous sommes exclusivement compétent en matière d'accident corporel ou de l'indemnisation des préjudices corporels. Nous ne sommes pas en mesure de vous répondre quant à une demande d'AAH ou de pension d'invalidité.
Cordialement,

auteur du commentaire
Lassalle

Bonjour,

J'ai été victime d'un accident de la route non responsable le 24 janvier 2018. J'ai rencontré le médecin expert en juillet 2018 (seule) qui n'a pas consolidé et je l'ai revu en mars 2019 (seule). A ce dernier rdv elle m'a informé qu'elle ne statuerait pas sur ce dossier trop complexe. Depuis je relance l'assureur et je n'ai ni de dossier final d'expertise ni même de réponse de celui-ci. J'ai envoyé un recommandé hier lui demandant le rapport d'expertise. Que dois-je faire pour faire entendre mes droits de victime ?
Je suis en arrêt de travail depuis l'accident.
En vous remerciant de l'aide que vous pourrez m'apporter.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, je vous invite à me contacter téléphoniquement (M DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement.

Renseignements gratuits :