Accident de la vie privée

Victime d’un accident de la vie quotidienne ou au sein d’une association ?

Les accidents [lexique] de la vie quotidienne sont nombreux :

  • Accidents domestiques,
  • Accidents de bricolages,
  • Morsures de chiens
  • Chute,
  • Brûlure,
  • Fracture résultant d’une activité sportive ou de loisirs : à pied, en bicyclette, en roller, en ski, en skateboard, etc…
  • etc…

Indemnisation accidents privés

Ces accidents [lexique] inévitables peuvent avoir des conséquences graves tant sur le plan physique que financier : ils peuvent être pris en charge par les assurances.

L’accident [lexique] peut avoir été occasionné soit par l’intervention d’un tiers, soit seul…

J'estime qu'un tiers est responsable dans l'accident.
Aucun tiers n’est en cause dans l’accident dont j'ai été victime.

Mots et expressions relatifs à la défense des victimes:

  • accident domestique assurance
  • louis de giorgio
  • accident vie privée
  • yhs-fh_lsonsw
  • accident vie privée indemnisation
  • indemnite accident de la vie
  • accidents de la vie privée
  • assurance pacifica tibia perone
  • indemnisation accident domestique
  • accidents domestiques

1 141 commentaires pour Accident de la vie privée

  • bina

    bonjour , en 2005 suite a une chute j’ai eu une rupture de tendon du biceps, aujourd’hui de nouveau en arret pour ce souci , question :
    quel sera la perte de mon salaire ? Et selon la perte qui d’autre peut m’ indemniser? et si je suis en arret plus de 6 mois est ce que mon patron peut me viré ?
    J’ai un travail physique j’ai besoin de mes deux bras , si mon medecin me demande de changer de travail , qui pourra m’aider ? merci

    • Monsieur,
      Vos questions ne concernent pas véritablement l’indemnisation d’un préjudice corporel, mais les relations avec votre employeur.
      Nous sommes spécialisés dans l’indemnisation des dommages corporels pour obtenir les meilleures réparations face aux assurances.
      Cordialement,

  • garcia

    Mon fils a eu une blessure grave avec le service jeunesse municipal de mon village il a été opéré 2 fois et a gardé des séquelles physiques et psychologiques puis je me retourner contre l assurance de la structure pour demander une expertise afin de leur demander des dommages et interets

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      Bonjour, vous pouvez effectivement procéder à une recours contre la mairie de votre village si vous apportez la preuve d’une faute de ce service.
      il convient de rencontrer le responsable de la mairie pour en discuter ou de lui adresser une lettre recommandée pour expliquer les faits, la faute commise par la commune et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de ladite commune.
      Très courtoisement.
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Michel Duvalet

    Bonjour, suite à un incendie dont j’ai été victime dans un immeuble, le TGI a délibéré en ma faveur en première instance puis confirmé en appel. Il a été décidé que je devrai recevoir une indemnité provisionnelle de 15000 euros, le montant de mon préjudice restant pendant de par devant le tribunal. Ma question est simple : Dans quel délai recevrai-je cette provision ? Y a t’il un délai légal pour cela ? (A noter que la partie adverse est la compagnie d’assurances du syndic de copropriété). Je sais juste qu’il faut environ 3 semaines à la CARPA pour « traiter » la somme.
    D’avance merci !

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, compte tenu de la gravité de votre situation, je pense que vous devez être défendu par un avocat.
      DVA EXPERTS a décidé de ne pas s’immiscer dans les procédures dans lesquelles intervient un avocat et ceci pour éviter toutes interférences.
      Je vous invite à vous rapprocher de lui.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • yanjakez

    Bonjour. Victime d’un accident du travail, je me suis cassé le gros orteil du pied gauche. Ai-je le droit à une quelconque compensation ? Cordialement

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, il n’y aucune indemnisation corporel pour les accidents de travail sans tiers en cause. Seul un capital ou une rente peut être versé par la sécurité sociale.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Chrystèle

    Bonjour,
    j’ai souscrit une assurance GAV en 2002. En novembre 2013, je suis tombée d’une chaise où j’étais montée pour changer une ampoule. J’ai glissé de l’assise. Je suis tombée à la verticale et en tombant, ma nuque a cogné le dossier de la chaise (coup du lapin). Sur le moment, j’ai été contusionnée et choquée mais rien de plus. Tout est rentré dans l’ordre. Depuis plusieurs mois, j’ai des cervicalgies très importantes avec des migraines qui s’installent. Mon médecin m’oriente vers un spécialiste (neurologue) et je dois faire plusieurs examens. L’hypothèse d’une relation de causalité entre la chute et les cervicalgies (invalidantes depuis 2 mois)n’est pas à exclure mais les examens sont en cours (IRM à faire). Ma question : mon contrat gav indique « vous devez déclarer le sinistre dès que vous en avez connaissance et au plus tard dans les 5 jours ouvrés ». Dans mon cas, parle t’on de 5 jours depuis la chute, 5 jours depuis que le médecin m’informe qu’une relation de causalité est possible ?

    En vous remerciant.

  • KACEL

    Bonjour,
    J’ai subi un dommage corporel en novembre 2012 : le plafond du local commercial dans lequel j’exerçais mon activité de restaurateur m’est tombé dessus. La responsabilité du propriétaire du local commercial a été reconnue. Ne pouvant pas remettre les pieds dans ce lieu, j’ai vendu mon commerce à perte en janvier 2013, l’expert médical a conclu à un ITT de 12 mois. Les dommages corporels sont : plusieurs vertebres et disques tassés dans le haut du dos et une incapacité psychologique à me retrouver dans un lieu avec 1 étage. J’ai déjà été indemnisé de la partie matérielle du commerce et j’ai eu 2 expertises médicales, j’attends le rapport de la 2ème qui s’est faite le 11/02/2015.
    Ma question est : l’assurance adverse va t’elle me rembourser mes 12 mois d’ITT (perte salariale) ? car pendant tout ce temps pas d’indemnité de sécurité sociale ni rien.
    Dans l’attente de votre réponse,
    Cordialement

  • Sandra

    Bonjours ma fille a été vistile d’un accident domestique elle a été bruler 2 degrés profond visages bras main 18 mois apres le médecin expert a estimer la douleur a 4 sur 7 et 2 sur 7 pour l’esthétique je trouve que c as beaucoup jo pour ce quel a subit et les contrinte que Ca fais pas de soleil pas toujours creme solaire meme l’hiver et j’aimerai savoir combien ma fille sera indemisee merci

  • Erwan

    Bonjour, j’ai eu un accident de plongeon qui a engendré une fracture des cervicales C5-C6 ainsi qu’une contusion + œdème de la moelle épinière, le neurochirurgien qui m’a opéré a récupéré un greffon du bassin pour l’intégrer au niveau de la fracture et a installé des plaques + vis pour aider la consolidation ; déclaré tétraplégique imcomplet par le neuro-chirurgien qui m’a opéré, je suis rester 1 mois alité et ensuite 10 mois en centre de rééducation, j’ai pu ainsi retrouver la marche et quelque fonction motrice au niveau des membres supérieur. Je reste néanmoins avec des séquelles autant physique (perte de sensibilité et hypersensibilité, fatigue constante, côté droite plus faible que le côté gauche, contracture musculaire, spasticité des membres supérieur), que neurologique (perte de la mémoire, problème d’attention, douleur neurologique, trouble post-traumatique).
    L’accident ne met en cause aucune tiers personnes je suis le seul responsable, ais-je le droit a quelconque aide, j’ai déjà pu bénéficier lors de mon hospitalisation et lors de ma rééducation à des indemnités journalières qui ont pris fin des la sortie du centre. Je n’ai a aucun moment récupérer mon corps d’avant et les difficultés sont quotidienne.
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Monsieur,
      Dans le cadre d’un accident de vie privée qui ne met en cause aucun tiers, vous ne pouvez prétendre à une indemnisation de vos préjudices corporels que si vous avez souscrit un contrat d’assurance de type garantie accident de la vie.
      Cette assurance a peut-être été souscrite auprès de votre banque.
      Restant à votre disposition,
      Cordialement,

  • Bonjour,
    Suite à un accident de la vie privée, j’ai été opérée d’une fracture bimaléolaire de la cheville droite en Octobre 2014.
    Le 19/01, mon chirurgien m’a fait un certificat de consolidation pour mon assurance (GAV) et j’ai eu un rendez vous avec un medecin conseil.
    J’ai donc vu ce médecin ce matin. Il a estimé qu’il ne pouvait pas évaluer la situation puisque j’ai toujours des séances de kiné ainsi que le matériel (plaque et vis) dans la cheville.
    Il veut me revoir dans 1 an. Je trouve ce délai très long.
    Est ce normal ? Devrais je attendre encore 1 an afin de pouvoir être indemniser ?
    Merci pour vos réponses,

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, les indemnités versées par les assurances, au titre d’un contrat GAV ou au titre d’un accident causé par tiers, sont toujours après consolidation qui est fixée par voie d’expertise.
      Si vous êtes toujours en soins actifs pouvant améliorer votre état, il est normal que l’expert médical ne vous a pas consolidé et qu’il vous souhaite vous revoir dans un délai qu’il a fixé à un an.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Perrier .M.

    Le 02 juin 2014 me rendant dans un centre Leclerc a st Étienne de Fontbellon 07200,a mon passage la porte automatique latérale s’est refermée sur moi me projetant au sol.Bilan double fracture du bassin.Pas de témoin et une responsable de l’établissement a déclaré que les portes étaient régulièrement vérifiées.Axa assureur du centre réclame des témoignages.Ue faire?

    • Bonjour,
      Je vous confirme malheureusement les termes de notre entretien téléphonique de ce jour. La charge de la preuve incombe au demandeur (la victime). Aussi, si le directeur du magasin ne reconnaît pas les faits, il sera très difficile d’obtenir gain de cause sans élément de preuve…
      Cordialement,

Laisser un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>