Accident médical

Comment se défendre face à une erreur médicale ?

Ce n’est pas toujours facile de déterminer les conséquences d’un acte médical qui a tourné au drame.

Aujourd’hui la réparation du préjudice [lexique] corporel liée à une complication de cet acte médical peut être obtenue, dans certains cas, même sans responsabilité [lexique] du médecin, du chirurgien, de la clinique ou de l’hôpital.

En effet, si les séquelles résultent d’un accident médical [lexique], d’une affection iatrogène [lexique] ou d’une infection nosocomiale [lexique], vous pouvez obtenir l’indemnisation de vos préjudices corporels.

Indemnisation erreur médicale

La loi du 4 mars 2002 a été mise en place pour que notamment le droit des victimes d’un accident médical soit facilité, en ajoutant un certain nombre d’articles au code de la santé publique.

Tout d’abord l’article L.1111-7 du code la santé publique dispose que tout patient doit avoir accès à l’intégralité de son dossier médical.

De même, il a été constitué une Commission d’Indemnisation amiable pour la victime d’accident médical intitulé Commission Régionale de Conciliation et d’Indemnisation, dite CRCI, des accidents médicaux [lexique], des affections iatrogènes [lexique] et des infections nosocomiales [lexique].

Ainsi tout patient d’un médecin, d’un spécialiste d’un hôpital ou d’une clinique peut saisir cette commission.

LES CONDITIONS POUR SAISIR CETTE COMMISSION

COMMENT SAISIR LA CRCI

Mots et expressions relatifs à la défense des victimes:

  • erreur medicale
  • erreur médicale indemnisation
  • erreur médicale que faire
  • indemnisation erreur médicale
  • accident medical
  • medicale
  • indemnisation erreur médicale montant
  • indemnité erreur médicale
  • accident médical non fautif
  • erreur médicale comment faire

930 comments to Accident médical

  • Sab

    Bonjour , en octobre 2005 j Ais eu une grossesse extra utérine , je me suis présentée a l hôpital le médecin ma fait une échographie et détecter une grossesse extra utérine donc décidé de minjecter une piqure et me renvoye chez moi , les chose se sont compliquer 4 jours après je repar a l hôpital avec des grosse douleur et il mon opéré sans le prévenir et mon ligaturer les trompes de ce fait je ne peux plus tomber enceinte normale normalement ! Que par f i v ! Je sais je réagit un peu tard mais je ne savais pas que je pouvais saisir l hôpital publique !merci de votre réponse rapidement

  • Lucie

    Bonjour,
    En février 2014 mon père a subi une intervention chirurgicale au niveau de la vessie suite à la détection d’un cancer. Il a été admis en service réanimation et des complications sont rapidement apparues. Dès le lendemain, il a « choqué » (terme utilisé par les professionnels soignant). Mon père a alors été plongé dans un comas profond pendant environ 3 semaines(sédaté, curatisé) suite à une « infection pulmonaire », il aurait inhalé du liquide gastrique. Il est resté une quarantaine de jour dans ce service. Il est ensuite retourné en urologie dès que ses poumons allaient mieux. Il n’y est resté que quelques jours. Il a quitté l’hopital en avril pour allait en maison de rééducation car sa main gauche ne fonctionnait plus suite à l’opération(et ne fonctionne toujours pas correctement).

    Ma première question est: comment obtenir des réponses à nos questions pour connaitre l’exactitude de ce qu’il s’est passé et à quel niveau (opération, anesthésie, réanimation)? A ce jour, mon père n’a que le chirurgien qui la opéré comme interlocuteur et ce dernier lui renvoi simplement « que son intervention a lui, au niveau de la vessie, a été une réussite ». Mon père vit très mal le fait de ne pas savoir. Existe t il une instance au sein de l’hopital pour cela ? Peut il être assisté d’une personne du milieu hospitalier?

    Ma seconde question est la suivante: nous avons récemment fait une demande de copie de son dossier médical auprès de l’hopital, mais ce dernier nous renvoie que la demande ne peut pas être prise en compte sous prétexte que la carte d’identité de mon père a plus de dix ans (pourtant c’est bien la même qu’il a présenté pour se faire opérer), sont ils dans leur droit? Devons nous dépenser notre énergie à refaire faire une nouvelle pièce d’identité? ou devrions nous faire appel à une autre instance directement ?

    Merci beaucoup pour vos réponses. Elles nous serons d’une grande aide. Bonne journée.

    • Madame,
      Vous n’aurez de réponse à vos questions qu’en ayant en possession le dossier médical.
      Je vous invite donc à faire le nécessaire pour en obtenir copie.
      Les CHU demandent en effet de justifier son identité puisque cette demande ne peut être faite que par le patient ou ses héritiers.
      A titre de justificatif vous pouvez joindre : carte nationale d’identité, permis de conduire, passeport.
      Cordialement,

  • coulibaly mohamed

    Bonjour, j’ai 25 ans etudiant et résidant au benin.mon frère a subi une intervention chirurgicale suite à un accident de circulation.où il lui a été inséré une barre de métal dans le pied.Mais 9mois après l’operation ,on a constaté aucune avancé même la plaie de l’opération n’est pas guérie. je n’etais au benin mais dans un pays voisin pour les études. je suis rentré il y’a seulement 3semaines.c’est ce matin par curiosité j’ai jette un coup d’œil à la radio du pied et j’ai constaté à ma grande surprise que l’os arrière n’a été posée sur l’autre moitié cassée. la barre a été ficelée au milieu plus précisément à la grande.ce qui fait que la petite est restée ainsi pratiquement l’un à côté de l’autre sans être superposé pour faciliter la soudure.je demande alors quoi faire et je sollicite vivement votre aide car l’opération a beaucoup coûté à notre mère qui est la seule à s’occuper de nous depuis le décès de notre père il y’a des années.

    • Bonjour,
      Si l’intervention s’est déroulée au Bénin, je peux vous répondre car nous ne sommes compétent que sur le droit français.
      Dans le cas contraire, il convient tout d’abord de solliciter l’intégralité du dossier médical à l’hôpital.
      Ensuite, si vous pensez qu’il y a eu une faute médicale, vous pouvez solliciter une indemnisation de trois manières :
      • A l’amiable en écrivant au Directeur de l’Hôpital ou au chirurgien si il s’agit d’une intervention en clinique et demandant qu’une déclaration soit faite à son assurance.
      Attention : Si l’intervention a eu lieu dans un centre hospitalier public, en cas de refus écrit, vous ne disposez que de DEUX MOIS pour contester devant le Tribunal Administratif. Au-delà, plus aucun recours ne sera possible.
      • En déposant un dossier devant la CRCI compétente dans votre région. (http://www.oniam.fr/crci/presentation/)
      • En assignant l’Hôpital ou le chirurgien devant le Tribunal avec un avocat.
      Cordialement,

  • Matias

    Bonjour, on est allé avec ma copine à l´hôpital pour une douleur forte dans le ventre. On était à l´hôpital 6 heures et il sont seulement fait une prise de sang. Le problème c´est que la prise de sang était mal réalisé, donc maintenant ma copine n´est peux pas bouger la main (Elle est violoniste). Comment on peut faire? Il y avait un erreur médical ou c´est un accident et donc il y a pas de responsabilité de l´hôpital.

    Merci bien pour votre réponse
    Matias

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si vous estimez que suite à la prise de sang réalisé à l’hôpital une faute a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer le dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, la faute qui a été commise d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge des préjudices de votre amie.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • TURPIN

    J’ai été opérée d’une abdominoplatie en sept et le lendemain de l’opération, le chir m’a dit être confrontée à une complication car elle a vu que ma ligne blanche n’était plus accrochée. Elle m’a dit avoir réparé. De jour en jour, la cicatrice de l’abdominoplastie se guérit bien mais pas mon nombril. Je gonfle de plus en plus alors que c’était censé faire l’inverse. La sem dernière je suis allée voir un chirurgien digestif qui a visionné les cd de 2 scans qu’avait demandé le chir esthétique avant et après l’opération et il nous a montré qu’on on voyait bien une hernie d’environ 10 cm avt l’opération et que maintenant il faut attendre car juste recoudre ne suffisait pas. Je risque de repasser sur table d’opération pour cette hernie qui ressort. La radio avait noté sur le cpte rendu qu’il n y avait pas de hernie ombilicale. Que dois-faire? Porter plainte contre la radiologue et le chirurgien esthétique. Je me sens mutilée, je n’arrête de chercher une solution à mon état physique et mental.

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si vous estimez que suite à cette intervention chirurgicale une erreur médicale ou une faute a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer votre dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, les fautes ou erreurs qui ont été commises d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge de vos préjudices.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

      • TURPIN

        Merci pour votre réponse, mais est-ce à la clinique ou directement au cabinet de consultation du chirurgien esthétique que je dois écrire?

      • Louis De Giorgio - DVA-Experts

        bonjour, en clinique effectivement le chirurgien n’est pas salarié. Vous devez donc adresser votre lettre au chirurgien et vous pouvez même l’adresser au directeur de la clinique pour qu’il soit au fait de votre situation.
        Très courtoisement.
        Louis DE GIORGIO

  • leila zerrouki

    Bonjour, j’ai été opérée le mois de novembre 2013, d’une tumeur bénigne au sein, pendant 4 mois la plaie ne se refermait pas une infirmière passait tous les jours me changer les pansements, le chirurgien me voyait une fois par semaine et n’a pas jugé utile de faire une échographie de contrôle, après un an pour l’échographie de contrôle il s’avère que lors de l’intervention le chirurgien a oublié un fil métallique de 5 cm de long (reliquat de fil guide) dans mon sein je dois être réopérée………..que dois je faire quel est mon recours
    mes remerciements pour une réponse

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si vous estimez que suite à cette intervention chirurgicale une faute médicale a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer votre dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, faute qui a été commise d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge de vos préjudices.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Estelle

    Bonjour,
    J’ai été opéré en juin 2013 d’une thyroïdectomie totale avec nodules en clinique, à Paris.
    A mon réveil, je suffoquais arrivant à peine à respirer. le chirurgien ainsi que toute l’équipe médicale m’ont fait croire que c’était normal et surtout de ma faute (le stress..). Je suis sortie de la clinique dans cet état. C’était d’après tout le monde, normal. j’ai eu des fausses routes qui ont duré environ 3 ou 4 mois. Or, à ce jour, ma respiration a très lentement évoluée grâce à l’orthophoniste et la respiration abdominale. Après avoir consulté plusieurs Phoniatres, en ville et à l’hôpital, le constat est le suivant : semi-parésie de la corde vocale gauche et corde vocale droite paralysée en fermeture. Le chirurgien qui dit avoir très bien travaillé, a en fait touché le nerf récurrent. Aujourd’hui, Il me reste un stridor permanent, un tirage à l’inspiration, des reflex laryngés incontrôlés et des spasmes sont également apparus au quotidien. Sans compter que ma respiration est plutôt bruyante, la voix quant à elle, est moins volumineuse qu’avant.
    A la clinique, on m’avait prévenu que la voix serait modifiée mais en aucun cas la respiration.
    Je n’ai d’ailleurs signé aucun document avant ni après l’opération.
    Que puis-je faire ?

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, compte tenu de la complexité de votre situation, je vous invite vivement à me contacter téléphoniquement M. DE GIORGIO 06.80.55.19.72 ou au 09.53.31.90.25 pour discuter gracieusement de votre situation.
      Dans cette attente,
      Très courtoisement
      http://dva-experts.com

  • Bonjour,tout d’abord merci pour ce que vous faites.je voux expose rapidement les faits:suite a un accident pendant une activite sportive ,ma fille a ete transporte aux urgences ,suite a examen et radio de la cheville,on lui a diagnostique une entorse grave et immobilise le pied avec une botte platree a retiree 15 jours apres . Au retrait du platre un autre hopital a refait une radio et a affirme que son tibia etait fracture et que son etat necessitait une operation chirurgical et que sa fracture continuait d’evoluer ,ils ont donc opere. Y’a t-il un recours contre l’hopital qui a pris ma fille en charge au depart.merci par avance

    • Madame,
      Lorsque vous serez en possession de l’entier dossier médical que vous pouvez solliciter par écrit à l’hôpital, vous pouvez demander au directeur du centre hospitalier de faire une déclaration à son assurance.
      Vous devrez naturellement exposer vos griefs par écrit.
      Cordialement,

  • au prime abord; mille merci à vous pour ce que vous faites messieurs les experts.
    voilà en 2010 des douleurs au bas ventre tres importantes. je me rends à l’hopital a Paris qui me prescit un avis genecologique en urgence . je me rends donc à lhopital pour voir mon geneco qui me fait un examen puis me dit une grossesse qui n’evolue pas donc passage au bloc pour un curtage. des douleurs tres intenses m’ont jamais quittée je retourne voir mon medecin qui me rassure en me disant c normal ca va passer puis une semaine apres jen peux plus je reviens il me prescrit une bthcg quantitatif de retour pour le voir il me dit ca va aller je retourne au travail en pleurant chaque jours des douleurs j y vais refaire des analyses de sang et la le taux augumente à 6000 je me depeche pour revoir mon medecin qui me dit c normal apres un curtage ca augumente.encore une fois je retourne à la maison puis au travail cela fait 20 jours apres le curtage quand je tombe chez moi des douleurs juste indescriptibles mon mar m’emmene à l’hopital et là le medecin de garde ne trouve pas mon dossier medical et devants mes cris de douleurs un examen de les analyse revelent un taux de bthcg de 7300 le geneco de garde comprend quil y a un probleme une ambulance en urgence et un transfert vers un autre hpital il me restait 30 min pour mourir d’apres le medecin intervention chirurgicale en urgence à 1h de matin hémorragie interne 1 litre de sang dans le ventre ablation de ma trompe… quelques jours apres je retourne voir mon geneco pour dire pourquoi on a pas trouvé mon dossier il me dit « oui en fait il était dans mon casier car jai decidé de vous appeler parce que la laboratoire a fait une faute il ne m’a pas averti que l’echantillon retiré lors du votre curtage n’etait pas une grossesse donc c’est la faute au laboratoire mais tant que spécialiste je ne comprends pas comment suis je passé à coté de votre GEU » depuis 3 ans j’essaie de pardonner mais je ne peux pas paser à autre chose je nai jamais consulté depuis 3ans!!! jai peur!! à mon sens y a vraiment négligeance et erreur ou faute meme que dois je faire aidez moi s’il vous plait
    mille merci

    • Madame,
      J’ai pris connaissance de votre témoignage avec attention. Si vous estimez avoir été victime d’une erreur du laboratoire, il vous appartient de les mettre en cause en sollicitant de leur part qu’une déclaration soit faite à leur assurance. Vous pouvez également poursuivre devant le Tribunal avec un avocat. Une expertise médicale sera nécessaire pour confirmer la faute commise ainsi qu’évaluer vos préjudices.
      Cordialement,

      • bonsoir MAITRE MILLE MERCI à VOUS JE VIENS DE PRENDRE UN AVOCAT j’ai demandé mon dossier médical dans un courrier recommandé on me demande (l’hopital) d’attendre 3à’ semaines. j’ai eu bcp de chance d’etre là aujourd’hui à vous écrire j’ai failli y passer… le medecin me l’a dit dans les yeux que c’était la faute au laboratoir mais je ne peux pas prouver cela c verbal . maintenant j’ai un avocat. j’attends la lumiere et surtout la reconnaissance de l’erreur puis les excuses c important pour moi…merci encore pour tt ce que vous faites!! c’est NOBLE!!!

  • bonjour

    j’ai changé mon stérilet le 18 oct, de très grosse douleurs dans le bas du ventre et sur mon coté droit au dessus des reins apparaissent.
    Entre le 23/10 et 08/11 je me suis rendu 3 fois au urgence.
    La première fois: tout était normale à l’écho + prise de sang + analyse d’urine.
    La seconde fois: très grosse infection,3/4 d’heure pour enlever le stérilet. je précise les dires de ce médecin: « votre stérilet est cassé en morceau ».
    La troisième fois: on m’ausculte + écho. on me dit que c’est tout à fait normale.
    j’insiste alors sur le fait que mes douleurs sont insupportable lorsqu’elle se manifeste.
    Rien ne change l’avis de ce médecin. j’ai bien vu que je l’embêté.
    On me renvoie chez moi.
    Je souffre toujours, je décide d’attendre le retour de mon gynéco qui était en congé.
    Je l’appelle le lundi, il me donne rdv tout de suite, m’ausculte devant l’intensité des douleurs il m’hospitalise. le jeudi rien ne change les douleurs sont moins forte mais toujours présentes. Prise de sang + analyse d’urine normales. Je fais un scanner et là… stupéfaction!!!! On retrouve mon stérilet migrait au niveau des intestins! de la on me prend pour une folle vu que je leur ai dit que le médecin des urgences me l’avait enlevé!!!!!
    Donc cœlioscopie le lendemain le 14/11.
    Depuis toujours en arrêt de travail! encore des douleurs certes beaucoup moins intense que les précédentes mais ce n’est quand même pas normale.
    Donc lundi je suis retourné chez mon gynéco, il se trouve que j’ai encore l’infection qui s’est étendu à la vessie, le mardi très grosse douleurs il me redonne rdv, il me dit d’attendre que les antibiotiques fassent effet (il parait que déjà un traitement de cheval) prise de sang faite en urgence et résultat elle est bonne je suis donc contente.
    Mais comment expliquer les douleurs? et s’il y a infection pourquoi la prise de sang ne le démontre pas? La douleur descend dans ma jambe droite.
    L’erreur du médecin qui me dit avoir enlevé ce stérilet me met hors de moi! si il n’y arrivait pas autant me le dire ou me confier à un de ces confrère au lieu de me mentir!!! je suis très en colère. je suis en arrêt depuis le 03/11 je vais toucher que la moitié de mon salaire en plus j’apprends que j’ai une mutuel de merde car je dois payer 198 euros pour mon hospitalisation.
    je souhaiterai que ce médecin se rend compte de son erreur.
    comment puis-je faire?
    merci.

    • Madame,
      Vous pouvez demander à ce médecin de faire une déclaration à son assurance responsabilité professionnelle si vous estimez qu’il est à l’origine d’une erreur. Si celui-ci refuse ou que son assurance refuse de vous indemniser, vous devrez poursuivre le praticien devant le Tribunal avec un avocat.
      Cordialement,

      • Monsieur,

        tout d’abord merci de répondre aussi vite.
        J’ai fait la demande de mon dossier médicale, je souhaite voir les comptes rendus.
        Mais dans tous les cas si ce médecin n’accepte pas son erreur je serai obligé de ne pas donner suite car je n’ai pas les moyens de payer un avocat.
        Merci.

  • sabrina

    bonsoir je me permet de vous ecrire car moi j ai etes opere d une reduction mammaire en 2009 mon resulata n est pas beau un trou endessous des seins ainsi des brulures aussi j ai attraper le staphilocogue que doije faire merci

    • Madame,
      Je vous invite tout d’abord à solliciter le dossier médical au centre hospitalier dans lequel vous avez été opéré.
      Ensuite, vous pourrez soit demander au directeur de l’Hôpital (ou chirurgien dans le cadre d’une intervention en clinique) de faire une déclaration à son assurance, soit procéder par voie judiciaire avec un avocat.
      Si vous avez plus de 6 mois d’arrêt de travail, vous pourrez également saisir la CRCI.
      Cordialement,

  • Lia

    Bonjour monsieur , je vous écrit pour vs demander urgemment conseil. Suite au diagnostic d une hernie linguinale droite , mon fils a du se faire opérer . La lettre du médecin traitant disait que que l hernie était a gauche mais l écho et le chirurgien qui l a opéré confirmait une hernie a droite . Le chirurgien en l opérant s est base sur la lettre sur la lettre du médecin et non sur son propre diagnostic et s est donc trompé de cote . C est moi qui m en suis rendu compte au retour du bloc de mon fils . Il m’a dit qu ils avaient trouve une poche a gauche et qu une hernie a gauche se serait aussi déclaré . Il m a propose de l opérer dans la foulée de l hernie la droite , ce que j ai accepté suite au conseil de mon médecin traitant mais en étant très en colère . Mon fils a bcp pleure de devoir recommencer cette épreuve et il a du subir a nouveau une anesthésie . Comment être sur qu il y avait bien une hernie a gauche ? Et cela excuse t il l erreur Du chirurgien ? Je vous remercie par avance de vos conseils .

    • Madame,
      N’étant pas médecin, nous ne pouvons vous dire si il y a eu erreur préjudiciable ou non. Si vous estimez que la confusion engendre un préjudice qui aurait pu être évité, il convient de solliciter dans un premier temps l’intégralité du dossier médical à l’hôpital ou clinique. Ensuite, vous pourrez leur adresser une demande écrite afin qu’une déclaration soit faite à leur assurance.
      Cordialement,

  • bonjour, jai été opérer d’une deomie des bras en janvier 2013. les suites operatoires ont étés très éprouvante. gonflement des bras avec écoulement de limphe qui a duré plusieurs semaines. la cicatrisation a ete tres longue et l’aspect très disgracieux, mais le plus gênant est qu’à ce jour je suis suivie par mon medecin traitant pour une douleur chronique traitée a la morphine et qui m’empêche de retrouver une vie normal, a telle point que jai dû être arrêter par mon médecin a plusieurs reprise et sur des durées plus ou moins longues car mes bras me font très mal lorsque je pose mes avant bras sur le bureau face au clavier, le medecin du travail ma fait livrer un cousin en gel pour mes coudes malheureusement cela ne suffit pas et les antalgiques font desormais partis de mon quotidien. cette semaine on m’a. parler dune possibilité pour moi detre indemnisé pour les désagréments que je subit depuis et encore aujourd’hui. Je ne sais pas quoi faire. Merci de votre aide

    • Madame,
      Avant toute démarche, il convient d’être en possession de l’intégralité du dossier médical.
      Vous pouvez en solliciter une copie au détenteur (Hôpital ou clinique) si ce n’est pas le cas.
      Ensuite, si vous pensez qu’il y a eu une faute médicale (défaut d’information, erreur chirurgicale, etc.), vous pouvez solliciter une indemnisation de trois manières :
      • A l’amiable en écrivant au Directeur de l’Hôpital ou au chirurgien si il s’agit d’une intervention en clinique et demandant qu’une déclaration soit faite à son assurance.
      Attention : Si l’intervention a eu lieu dans un centre hospitalier public, en cas de refus écrit, vous ne disposez que de DEUX MOIS pour contester devant le Tribunal Administratif. Au-delà, plus aucun recours ne sera possible.
      • En déposant un dossier devant la CRCI compétente dans votre région. (http://www.oniam.fr/crci/presentation/)
      • En assignant l’Hôpital ou le chirurgien devant le Tribunal avec un avocat.
      Restant à votre disposition.
      Cordialement,

  • ambre

    Bonjour
    J ai subi une opération au laser il y a une dizaine d’année, depuis j’esplique à mon chirurgien(qui opère à la chaîne) que je ne voit plus d’un oeil. il a toujours une excuse (je suis enceinte, j’allaite, ca va passer…)
    je suis allée voir plusieurs médecin (jusqu’à l’autre bout de la france) et tous me diagnostique un kératocone post lasik.
    on ne peut rien y faire, je cours à droite et à gauche voir des docteur, un m’a fait un crosslinking (la douleur était insupportable)
    ca n a pas arrangé ma vue, je vois moins bien même
    Ca m’handicape dans ma vie de tous les jous, de mon travail qui consiste à conduire aussi
    mon docteur m’a fait un dossier extra pour le poursuivre en justice et dit que je serai gagnante
    j ai fait un dossier à lA CRCI qui m’ont refusé le dossier
    dois je faire appel à un avocat?
    pensez vous que je pourrez gagner?
    et autour de combien sont les indemnités?
    merci de votre réponse

    • Madame,
      Il est naturellement impossible de vous indiquer si votre recours judiciaire sera positif ou non!
      Les indemnisations qui pourraient être allouées seront évaluées après expertise médicale.
      Vu le refus de la CRCI (dont j’ignore la motivation) vous n’avez effectivement d’autre choix que de poursuivre devant le Tribunal avec un avocat.
      Cordialement,

  • Julien BLONDEL

    Bonjour, je me suis fait opéré d’une ligamentoplasthie du genou droit sous AG le 8 Octobre dernier. Aujourd’hui je m’aperçois avec mon kiné que lors de l’opération ou de l’anesthésie, le nerf fémoral aurait été touché ce qui entraîne une impossibilité pour moi de reprendre le travail de façon normal. Ma jambe est devenue insensible au froid et au pic/touche depuis et quelques problèmes de motricités ce qui ralentit mon temps de récupération et m’empêche donc de retourner travailler. J’ai un rendez vous avec un neurologue pour savoir a quel pourcentage le nerf est touché…
    Est-ce un motif suffisant pour attaquer la clinique ? et quelles sont les démarches qui s’ouvrent à moi ?

    Par avance merci… Bien cordialement

    • Monsieur,
      Avant toute démarche, il convient d’être en possession de l’intégralité du dossier médical.
      Vous pouvez en solliciter une copie au détenteur (Hôpital ou clinique) si ce n’est pas le cas.
      Ensuite, si vous pensez qu’il y a eu une faute médicale (défaut d’information, erreur chirurgicale, etc.), vous pouvez solliciter une indemnisation de trois manières :
      • A l’amiable en écrivant au Directeur de l’Hôpital ou au chirurgien si il s’agit d’une intervention en clinique et demandant qu’une déclaration soit faite à son assurance.
      Attention : Si l’intervention a eu lieu dans un centre hospitalier public, en cas de refus écrit, vous ne disposez que de DEUX MOIS pour contester devant le Tribunal Administratif. Au-delà, plus aucun recours ne sera possible.
      • En déposant un dossier devant la CRCI compétente dans votre région. (http://www.oniam.fr/crci/presentation/)
      • En assignant l’Hôpital ou le chirurgien devant le Tribunal avec un avocat.
      Restant à votre disposition.
      Cordialement,

  • geraldine

    bonjour
    ma fille a etait operé en aout de l’année derniere pour une otoplastie
    2 jours apres changement des pansement rien mais encore 2 jours apres enorme infection staphillocoque
    elle a etais reoperé suite a cette infection ensuite sous traitement pendant 1 mois le resultat de l’otoplastie raté oreille gauche pas recollé gros cicatrice aparament pas faite au bonne endroit vu l’avis d’une autre orl
    l’oreille droite grosse bulle comme une grosse cloque qui ne part jamais
    est les 2 oreille toujours bourré de croute derriere elle a toujour des douleur meme du mal a dormir dessu

    • Madame,
      Avant toute démarche, il convient d’être en possession de l’intégralité du dossier médical et en solliciter une copie au détenteur (Hôpital ou clinique) si ce n’est pas le cas.
      Ensuite, si vous pensez qu’il y a eu une faute médicale (défaut d’information, erreur chirurgicale, etc.), vous pouvez solliciter une indemnisation de trois manières :
      • A l’amiable en écrivant au Directeur de l’Hôpital ou au chirurgien si il s’agit d’une intervention en clinique et demandant qu’une déclaration soit faite à son assurance.
      Attention : En cas de refus écrit, vous ne disposez que de DEUX MOIS pour contester devant le Tribunal Administratif. Au-delà, plus aucun recours ne sera possible.
      • En déposant un dossier devant la CRCI compétente dans votre région. (http://www.oniam.fr/crci/presentation/)
      • En assignant l’Hôpital ou le chirurgien devant le Tribunal avec un avocat.
      Restant à votre disposition.
      Cordialement,

  • ikisivri

    bonjour j’ai été opéré a plusieurs reprise au niveau lombaire trois opération après la deuxième opération j’avais 18 ans je suis rester paralyser le matériel qu’il avait mis dans une de ces matériel n’était pas mise en bon endroit et touchait la racine nerveuse de la moelle épinière le chirurgien n’a pas voulait me prendre en charge il a fait aucune radio après juste un simple post opératoire que je n’ai pas vu et en plus de sa il a fait une ma fait faire une prise de sang a chaque fois que je lui disait le rapport sanguin il ne disait qu’il n’avait pas encore regarder et sa durer des mois et après post opératoire 6 a 8 semaine plus tard je le revois je ne c’est pas marcher du tout et ni rester assis j’ai été alité au lit pendant plus de 6 mois et il ne voulait me voir que sa n’avait rien avoir avec lui mes que c’était autre chose qui causait sa et il m’a dit d’aller voir un autre médecin et j’ai vue plusieurs d’autres médecin et pour finir des mois après je revois un autre chirurgien et la il regarde tous mes rapports et les IRM qu’il a fait faire il me dit directement que le matériel n’est pas au bon endroit et il touche la racine nerveuse et directement quelque jours après il m’opère et 10 heures après l’opération on me lève pour que je puisse faire ma toilette et j’ai su faire une ou deux pas correctement les jours passent la douleur se diminue et la avec la rééducation j’ai fait presque deux ans de rééducation 8 heures par jours et je remarche j’ai toujours des séquelles et j’ai des douleurs mes je remarche je voudrais comprendre se qui c’est passé exactement et je voudrais qu’ont reconnaisse l’erreur médicale merci beaucoup

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, vous disposez d’un délai de 10 ans à compter de la consolidation des blessures pour procéder à un recours à l’encontre soit du chirurgien si l’intervention a eu lieu en clinique ou contre l’hôpital si le chirurgien était médecin hospitalier.
      Très courtoisement.
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Mistico

    Bonjour
    Suite a une avp en août 2014 fracture ouverte de la rotule j’ai étai opéré
    Hospitalisé durant 1 semaine le chirurgien m’a prescrit des anti inflammatoire sans protection gastrique de ce fait j’ai eu un ulcere donc perforation de l’estomac qui a entraîner beaucoup de saignement au point que j’ai étai transférer d’urgence pour une transfusion sanguine…
    Je suis suivi de près par un Gastro entherologue qui me fait une endoscopie chaque moi pour vérifier l’état de mon ulcere. Traitement sous 6 mois et régime alimentaire
    Puis-je saisir la crci ou que dois-je faire ?

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si vous estimez que suite à cette hospitalisation une erreur médicale ou une faute a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer votre dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, les fautes ou erreurs qui ont été commises d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge de vos préjudices.
      Vous pouvez également saisir la CRCI qui vous répondra si votre dossier peut être pris en compte ou non.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Bonjour mon fils de 7ans c’est cassé le bras le 23/08/2014 le 25/082014 je me présente au urgence car ces doigts avait gonflé (oedème). Le chirurgien demande a une infirmière de fendre le plâtre pour libéré un peu d’espace mon fils hurlez il disait qu’elle toucher ca peau mais elle ne. Voulais pas le croire elle a continué ca a duré 45 minutes après ca on et rentrer. Le 01/10/2014 nous sommes allés retirer le plâtre et la on a découvert quel lui avait brûler tout le bras avec la scie (brûlures 2ème degrés) peux t on demandé une indemnité

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si vous estimez que suite à cette intervention de l’infirmière une erreur médicale ou une faute a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer votre dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, les fautes ou erreurs qui ont été commises d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge de vos préjudices.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • L'Oise

    Bonsoir , j ai été opéré suite à deux multiples fractures fémur , bassin , calcaneum , j ai eu un fixateur au bassin avec fiche et il se trouve que j ai contracté un stafillocoque a cause du fixateur le chirurgien me dis qu’il n’y a rien de grave car ce sont juste quelques bactéries qui étaient sur les fiches du fixateur qui était fixé dans mon bassin et ensuite comme j’ étais alitée je ne m’étais pas rendu compte de la manière dont les broches fixée aux fémur étaient positionnés en revanche je ne comprenais pas pourquoi mon genou rentrait a l intérieur bien que les infirmières essayée de me redresser ma jambe droitement mais mon genou continuait toujours a rentrer a l’intérieur donc je ne me suis pas inquiétée sur le moment car souffrant énormément j’essayee plutôt de me concentrer sur mes douleurs par la suite j’ai été transférée en rééducation et c’est alors après quelques séances de rééducation que je m’ aperçu le personnel et moi même que mon fémur avait été consolidé de travers et a ce moment nous avions compris qu’une erreur s’était bien produite ,donc j’attendais mon prochain rdv avec le chirurgien afin d’e discuter . Le jour j arriva enfin et c’est alors que je lui demanda pourquoi ma jambe rentrait a l’intérieur et il me répondit: « Je n’ai pas fais attention lorsque je vous ai retourné sur la table d’opération de voir si le matériel avait bougée et malheureusement il avait bouger mais ne vous inquiétez pas on refera le point dans 2ans et en attendant je vous prescris une semelle orthopédique « . Je dois avouée que j’étais sous le choc et je lui ai alors dis qu’avec toutes les radios effectuée après l’opération que je ne comprenez pas pourquoi il n’a rien rectifier et a ce moment la il est resté sans rien dire et a changé de discussion et depuis j’ai demander l’intégralité de mon dossier et je suis allé voir un grand professeur en traumatologie et lui il m’a clairement dit il est négatif que vous restiez comme ça et c’est a ce moment la que je me suis senti en total sécurité avec ce chirurgien et c’est alors que j’ai subi une rectification du fémur avec rétrécissement de ma jambe donc il a fallu recaser mon fémur et scier 300mm d’os pour récupérer une à peu près égalité des jambes car j’avais a cause de la 1ère opération une jambe plus grande que l’autre car non seulement il avait pas vérifier que les broches avaient bouger mais en plus il a aussi reconnu qu’il avait trop tirer sur ma jambe ce qui l’avait ragrandit car ma fracture du fémur était assez importante et il avait trop tirer dessus d’où aussi ces douleurs interminable . Donc au final je viens de subir une rectification avec je vous l’ai dis couper 300mm d’os et pose d’une plaque avec 10vis et 70point de suture et a garder 2 ans donc je n’en peux plus de toute cette souffrance , ma question est:puis déposer plainte et pour le stafilocoque et pour la rectification que j’ai subi et que je subi toujours c’est une intervention qui vient de se réaliser .Merci

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, vous pouvez toujours déposer plainte, mais je ne suis pas sur qu’elle sera prise en considération car il ne s’agit la ni d’un délit ni d’une infraction.
      Par contre pour l’infection nosocomiale vous pouvez adresser une lettre recommandée au directeur de l’hôpital ou s’est déroulé l’intervention et lui demandant de faire une déclaration à l’assurance de l’hôpital pour que vous soyez indemnisé de vos différents préjudices.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      09.53.31.90.25
      06.80.55.19.72
      http://dva-experts.com

  • Blanc Jérôme

    Bonjour
    Ma femme a été opéré d une hernie discale le lundi 17 octobre 2014. Lors de l opération le chirurgien a coupe l artère iliaque et une veine. L opération initialement prévue pour une durée de 1h30 a finalement durée 5h.
    Ma femme s est vu perdre énormément de sang , ils ont du l’ouvrir par le ventre enfin etc etc
    Ils ont réussi à la sauver par contre depuis mardi dernier soit 4 jours en réa puis maintenant en soins intensifs.Neuro et motricité sont ok par contre nous ne savons pas si par la suite des séquelles peuvent apparaître
    Les douleurs sont importantes
    Quelles sont les moyens en place qui peuvent me permettre de me retourner contre le chirurgien voir l hôpital
    Merci de votre réponse

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour si vous estimez que suite à cette intervention chirurgicale une erreur médicale ou une faute a été commise, il convient dans un premier temps de réclamer votre dossier médical au centre hospitalier où s’est déroulé l’intervention.
      Ensuite, il convient d’adresser une lettre recommandée au directeur de cet établissement en expliquant le faits, les fautes ou erreurs qui ont été commises d’après vous et vous demanderez qu’une déclaration soit faite aux assurances de l’hôpital pour la prise en charge de vos préjudices.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • guinle

    après opération osteotomie du 15 septembre des2 pieds un est infecté avec staphylocoque aureus jai payé 300euros en dépassement d honoraires et toutes les semaines visites chirurgien a45euros les 10minutes!!! puis je me retourner contre le chirurgien au moins etre remboursé des frais???????????????

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      Bonjour
      Je vous invite à demander au chirurgien ou au directeur de l’hôpital de faire une déclaration à son assurance. Il est préférable de solliciter une copie de votre dossier médical au préalable. En cas de refus, il sera probablement nécessaire de poursuivre devant le Tribunal compétent.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25

  • benatallah

    bonjour

    je me suis fait opérer d’une otospongiose de l’oreille gauche
    et depuis l’opération Jai revu plusieurs fois mon orl qui me dit le piston qu’il ma placer na pas la bonne taille et qui faut que je recommence l’opération qu’ est que je doit faire

    merci
    farida benatallah

    • Monsieur,
      Je vous invite à demander au chirurgien ou au directeur de l’hôpital de faire une déclaration à son assurance. Il est préférable de solliciter une copie de votre dossier médical au préalable. En cas de refus, il sera probablement nécessaire de poursuivre devant le Tribunal compétent.
      Cordialement,

  • celine

    bonjour, ma fille de 15 ans s’est fait hospitaliser pour une recidive d’une hernie de la ligne blanche. Lors de la consultation pré hoperatoire avec le chirurgien, celui ci nous expliqua qu’il allait re ouvrir l ancienne cicatrice afin de eduire cette hernie et de poser un filet de maintien.
    Or, à sa remontée du bloc operatoire, ma fille et moi meme avons constaté que l ancienne cicatrice n a pas ete reouverte mais que le chirurgien a ouvert au nombril.(soit 7 cm plus bas)
    Le chirurgien nous dit avoir trouvé une hernie ombelicale et a donc posé un filet à ce niveau!!! l hernie pour laquelle ma fille devait se faire operer est toujours la! que faire?

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      Madame,
      Avant toute chose il convient de solliciter l’intégralité du dossier médical auprès de l’Hôpital ou clinique.
      Je vous invite à solliciter un rendez-vous avec la direction de l’hôpital. Pour information, il faudra pouvoir démontrer une faute de la part du chirurgien. Il peut s’agir d’une erreur ou d’un défaut d’information par exemple.

  • Soumeya

    Bonjour,
    mon père est entré à l’hôpital pour une cystoscopie pratiquée par l’urologue suite a la présence de sang dans les urines.
    Rien n’a été décelé par le médecin.
    Cependant, le soir même, une grosseur est apparue au niveau de l’aine. Après radio, une hernie inguinale a été détectée.
    Le docteur a donc prévu un acte chirurgical pour extraire l’hernie.
    Pensez vous que l’hernie est apparue suite a la cystoscopie du docteur et que dans ces cas là, mes parents peuvent demander que l’hôpital prenne en charge l’opération?

  • bonjour j ai été operer par ma gyneco pour un ganglions sous l aisselle , aucun examans n a été fait car c etait benin d apres elle et il s est averer que c etait un carcinome canalaire infiltrant . j ai été réoperer en urgence par un autre gynéco en collaboration avec un cancérologue et suite a cela on ma fait un curage axilliaire de 12 ganglions sentinelle qui été sains mais qui été enflammer apres la premiere opération, j ai fait appel au crci apres expertise par un sapiteur ils on conclu que si tout les examens avait été fait la 2ieme operation aurais été évité ils on conclu a une faute du medecin mais comme d apres eux j ai un taux ipp inferieur a 20% IL indemnise pas .je me retrouve avec un handicap a 40% et une inaptitude a exercer l emploi que j occuper .le crci me propose une conciliation .que dois je faire ! merci de votre réponse

  • bonjour voila je vous explique on ma poser un cerclage a 13 semaine car j accouchais toujours prematurement 8 mois du a se cerclage et aucune prise d antibiotique j ai fait une infection et on ma expulser mon bébé qui étais vivant a se moment 18 semaine pour pouvoir retirée le cerclage une semaine plus tard j ai du retournée a l hôpital car des morceau de placenta étais encore présent j ai eue un curetage pendant 2 ans j ai fait des infection non stop j ai ou moins été 10 fois au urgence il mon prescrit antibiotique ect…. mes rien règles irrégulière odeur perte jaunâtre j ai décider de changer d hôpital et voila resulta mon cerclage est toujour en place se qui fait que l infection persiste et polype en plus je vais subir une intervention chirurgicale et pendant l operation il vont me faire une hystéroscopie pour bilan métrorragie pensez vous que j ai des chance si j attaque l hopital qui soie disant ma retiree le cerclage qui pendant 2 ans na pas su faire le bon diagnostique

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, si l’accouchement s’est déroulée en Belgique, je ne peux répondre à vos question car DVA EXPERTS est spécialisée uniquement dans la législation française.
      Avec tous mes regrets.
      Très courtoisement.
      Louis DE GIORGIO
      09.53.31.90.25
      06.80.55.19.72

  • gaudin

    victime d’un avc devant une infirmière libérale venue me faire une piqure celle ci n’a pas reagie et je n’ai été hospitalise que le lendemain ! puis-je porter plaine

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, une plainte doit être légitimée. En vous rendant à la gendarmerie ou à la police, vous serez informé si votre plainte est recevable.
      Très courtoisement.
      LOUIS DE GIORGIO
      09.53.31.90.25
      06.80.55.19.7
      http://dva-experts.

  • bjr
    j’ai perdu ma mere suite a une operation pour l’ablation de la rate
    pour des soit disons kyste hydatiques mais qui n’on ete pas resultat elle est dcd d’une hypernatremie (227mml) de chlorure de sodium
    mon medecin me dit que c’est des chose qui arrive mais enfin quand je regarde ttes les lectures de procedure pour ce genre d’operation
    le chu de bordeaux n’a pas respecter la procedure;
    merci cordialement

  • Neji

    je vous prie de bien vouloir, également, me renseigner sur la possibilité que mon père soit indemnisé suite à ce problème, à qui doit-il s’dresser? comment seront évalués ses préjudices , outre les souffrances physiques, le plus inquiétant est son état psychique!!
    merci à vous

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      dans votre précédent commentaire, vous avez précisé avoir engagé une demande devant la CRCI.
      Vous avez pu lire sur leur site que celle ci intervient pour la mise en place d’une expertise médicale afin de déterminer les responsabilités et les séquelles indemnisables.
      Cette procédure ne peut concerner que VOTRE PERE et je pense que c’est dans ce but que vous avez engagé cette procédure.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.com

  • Neji

    Bonjour,
    j’ai l’honneur de vous écrire pour vous demander conseil, en effet mon père handicapé, invalide à 80%, diabétique et âgé de 72 ans à été admis en urgences quelques jours après une courte hospitalisation pour des piqures « infiltrations » pour son problème de rhumatisme.
    Il devait y retourner ( dans la même clinique), accueilli aux urgences puis transmis en service rhumatologie, il devait rester 48heures pour des examens complémentaires il fini par rester deux semaines sur un lit d’hopital: fièvre, douleur atroce, incapacité de bouger son bras ( amputé de l’autre en 1991), problèmes gastriques, perte d’appétit, plus de voix et tristesse et souffrances visibles. Mon épouse me téléphone car je travaille à 500 km de mon domicile m(alertant sur l’état inquiétant de mon père, le medecin sur place me révèle que finalement ils n’ont pas pu intervenir pour son problème initial car ils doivent le traiter pour un staphylocoque et une « pneumonia klebsia », qu’il a contracté ça suite à la pose d’un cathéter….
    aujourd’hui il remonte la pente difficilement car épuisé par le traitement intensif durant les deux semaines et encore à sa sortie ( antibiotiques et autres drogues), aujourd’hui, il déprime et refuse toute structure hospitalière ou piqures….
    J’ai porté l’affaire devant la CRCI de Bordeaux, il ya un mois, mais , je voudrais savoir , avec votre aide, si je dois me contenter de cette démarche ou bien entamer une parallèle devant le TGI, en sachant que mon accueil au sein de cette clinique était cahoteux et la demande d’information très difficile et en plus de ça dans le compte rendu de la clinique ( dossier médical) il existe beaucoup de mensonges
    merci pour tout ce que vous faites pour les victimes

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, Dans la mesure où vous avez engagé une procédure devant la CRCI, il ne sert à rien d’engager en parallèle une procédure devant le tribunal.
      Vous aurez la possibilité d’agir devant le tribunal si la procédure CRCI échoue ou si les indemnités qui peuvent vous être allouées ne vous conviennent pas.
      Très courtoisement
      Louis DE GIORGIO
      06.80.55.19.72
      09.53.31.90.25
      http://dva-experts.

  • Bonsoir Monsieur
    Mon histoire désastreuse a commencé en 2012. Un dermatologue de la région parisienne m’a envoyé dans un centre médical spécialisé à Paris 7em. Suite à une consultation préalable, il m’a préconisait un traitement dermatologique au laser pour améliorer mes problèmes de peau ; 4 scéance à 1300 euros. Depuis, je vis un véritable cauchemar , je suis en dépression grave, voire j’ai envie de me foutre en l’air, je ne sors plus…Ces medecins m’ont promis » mondes et merveilles »un résultat optimal mais j’ai été défigurée. Je me retrouve avec des grosses taches noires sur le visage, très difficilee à dissimuler : sur le nez, les pommettes et au-dessus de la lèvre.Je souffre énormément et ne le souhaite à personne.Ces medecins sont soit disant de grandes renommés mais je m’interroge sur la déontologie. As-t-on le droit de jouer sur le visage de quelqu’un?? Je tenais à dénoncer ces dérives et ces medecins peu scrupuleux qui vous mettent en confiance et abusent de vos faiblesses et fragilités. C’est un appel au secours, aidez- moi car mon moral est au plus bas. Merci à l’avance Monsieur

  • blazquez

    bonjour j’ai reçue mon expertise et je voulais vous demander les pourcentages comment les calculer j’ai des 100% car je suis resté hospitalisé et j’ai des 25% le problème je ne sais pas le calculer point de vue indemnisations merci de bien vouloir me répondre j’aimerais le savoir avant de passée devant la commission le 4 novembre

    • Louis De Giorgio - DVA-Experts

      bonjour, il n’est pas possible de répondre à vos questions sans avoir plus d’informations.
      Je vous invite à me contacter téléphoniquement M. DE GIORGIO 06.80.55.19.72 ou au 09.53.31.90.25 pour en discuter.
      Très courtoisement.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>