Accident médical

Une jeune fille amputée à la naissance indemnisée de 200 000 euros pour son préjudice corporel.

C’est la décision du TGI de Paris du 11 mars 2012 après un combat qui a duré près de 20 ans.

La jeune fille, avait dû être amputée de trois doigts à l’âge d’une semaine du fait de brûlures par lampes à infrarouge, superficielles au front et au thorax, mais profondes à la main droite.

Le Tribunal a considéré que la responsabilité du CHU dans les dommages subis par la jeune fille était totalement engagée.

Parmi les préjudices indemnisés, le tribunal retient l’existence d’une perte de chance d’exercer certains métiers, tel celui d’esthéticienne qu’aurait souhaité exercer la jeune fille durant son adolescence. D’autres préjudices tels que le préjudice esthétique, le préjudice d’agrément, le déficit fonctionnel permanent (ou AIPP).

Cette indemnisation sera versée par le GAN Assurances Iard, qui assurait le CHU de Saint-Etienne, dans la Loire, où se sont déroulés les faits en mars 1991.

Le GAN devra également verser 10 000 euros de dommages et intérêts à la mère de la victime.

Mikaël IKEDJIAN
Nos dossiers dédiés

Pour en apprendre d’avantage

Une jeune fille amputée à la naissance indemnisée de 200 000 euros pour son préjudice corporel.
Déposez un commentaire
0 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
0 commentaires
pour Une jeune fille amputée à la naissance indemnisée de 200 000 euros pour son préjudice corporel.
Renseignements gratuits :