Vous avez été victime d'un accident de la circulation ?

Indemnisation accident
de la circulation

Vous avez été victime d’un accident de la circulation soit en tant que conducteur d’un véhicule terrestre à moteur (voiture, poids lourd, autocar, 2 roues ou 3 roues à moteur etc..) ou en tant que passager, piéton, cycliste mettant en cause un véhicule terrestre à moteur.

accident de la circulation

Sachez que vous disposez de certains droits édictes par la loi du 5 juillet 1985 dite « loi Badinter ».

Cette loi a pour objet de protéger les victimes d’accident de la route ( passager, piéton, cycliste, conducteur d’un véhicule terrestre à moteur ) à la condition que votre responsabilité ne soit pas engagée ou partiellement engagée dans un accident impliquant un autre véhicule à moteur.

En savoir plus

Je suis conducteur d’un véhicule terrestre à moteur, et je conteste la responsabilité

Si votre assureur estime que vous êtes totalement ou partiellement responsable de l’accident et que vous n’êtes pas d’accord avec cette analyse, n’hésitez pas à nous contacter. Lors d’un accident, savoir qui est en tort est généralement primordial dans l’attribution de l’indemnisation après un accident de voiture.

En effet, les assureurs ont mis en place des barèmes de responsabilité et ce dans le but de clore au plus vite les dossiers, l’intérêt de la victime étant secondaire.

Si vous le désirez, vous pouvez également nous contacter gratuitement. Nous vous communiquerons notre avis et les moyens de vous accompagner au plus vite.

Je suis un conducteur d’un véhicule à moteur non responsable, piéton, passager, ou cycliste.

Vous êtes victime d’un accident de la circulation causé par un véhicule terrestre à moteur et vous avez été blessé, vous souhaitez une indemnisation corporelle suite à l’accident car vous avez subit un dommage corporel ou un de vos proches est décédé.

Si aucune faute ne peut vous être reprochée, vous devez être indemnisé totalement de votre préjudice corporel mais aussi de vos préjudices financiers et économiques…

La Loi Badinter protège les passagers d’un véhicule, les piétons, cyclistes afin que leurs préjudices corporels soient intégralement indemnisés par les assurances sans considération des circonstances de l’accident.

Seule une faute inexcusable commise par la victime peut aboutir à réduire voire éventuellement exclure tout droit à indemnisation d’un accident de la route. Ces cas restent relativement rares et la demande d’une indemnité suite à un accident de la route aboutit généralement de façon favorable.

Bon à savoir :

Si dans les suites de l’accident de circulation dont vous avez été victime, vous avez été hospitalisé et avez eu recours à un parcours médical, chirurgien, médecin, kinésithérapie, infirmier, etc. et si vous avez de plus été victime d’une erreur médicale, faute médicale ou infection nosocomiale, l’assurance du responsable de l’accident de circulation doit vous indemniser de toutes ces conséquences.
Il sera alors inutile d’engager un recours contre le responsable de l’accident médical.

Par exemple :

I

Comment se déroule le processus d’indemnisation
de mes préjudices corporels?

L’assurance est tenue de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans un délai de 8 MOIS à compter du jour de l’accident.
Si vous n’avez pas informé l’assureur de la consolidation de vos blessures dans les 3 MOIS à compter du jour de l’accident, il doit procéder au versement d’une offre « provisionnelle » c’est-à-dire une avance sur indemnité.
Le versement d’une provision et son montant ne sont pas soumis à une justification de perte de revenu ou de dépenses engagées et ce contrairement à ce que voudra vous faire comprendre l’assureur.
L’indemnité provisionnelle peut être allouée sur la base de vos souffrances endurées, déficit fonctionnel temporaire, assistance tierce personne ou aide humaine temporaire, etc.
La compagnie d’assurance est tenue ensuite de vous présenter une offre définitive dans les 5 MOIS à compter du jour où elle a été informée de la consolidation des blessures que vous avez subies (en général c’est lorsque l’assureur aura réceptionné le rapport d’expertise médicale définitif.

Pour déterminer les préjudices indemnisables, une expertise médicale est mise en place par l’assurance.

Comment l’assurance indemnise un dommage corporel ? A la suite de l’AVP (accident de la voie publique), l’assurance souhaite constater les conséquence de cet accident. Ainsi, l’expertise médicale permettra à terme de définir le montant de l’indemnisation finale pour la victime d’un accident de la route.
Il est important voire primordiale qu’à cette expertise médicale vous soyez assisté par un médecin expert de recours, indépendant des assurances, car sa mission est de défendre vos intérêts médicaux.

Les honoraires de l’expert de recours doivent être remboursés par la compagnie d’assurance, même s’il convient la plupart du temps de les avancer par vous-même.
Contactez nos spécialistes pour vous faire communiquer gratuitement les coordonnées du médecin expert le plus proche de votre domicile. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.
Ce sont les médecins (mandatés par la compagnie d’assurance et celui que vous aurez choisi pour vous assister) qui fixeront la liste des postes de préjudices corporels indemnisables.

Chacun de ces postes de préjudices corporel sera quantifié médicalement par les médecins – évaluer votre indemnité.
Vous avez donc compris que, meilleures seront les conclusions médicales, meilleure sera votre indemnisation suite à l’accident de la circulation.
Bien entendu, l’indemnisation de votre préjudice corporel ne s’arrête pas là : Il vous appartiendra également de chiffrer toutes vos pertes et frais divers engagés du fait de l’accident. Les accidents de la circulation engendrent généralement de nombreux frais annexes qu’il convient de lister. L’indemnisation corporelle et financière prendra donc également en compte ces facteurs importants.

Nos spécialistes de l’indemnisation corporelle sont à votre disposition pour vous aider. N’hésitez pas à les contacter, nos conseils sont gratuits. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.

Compte tenu des conclusions médicales retenues par le ou les experts médicaux, l’assureur est tenu de vous présenter une offre d’indemnisation définitive dans les 5 MOIS à compter de la réception du rapport d’expertise médicale définitif évaluant vos dommages corporels.

L’offre doit contenir une proposition d’indemnisation financière détaillée pour chaque poste de préjudice retenu par le ou les experts médicaux d’où l’importance d’être assisté aux expertises médicales.

Si l’expertise a été réalisée sans cette assistance et que vous n’avez pas accepté l’offre de l’assurance, il n’est pas trop tard, contactez nos spécialistes afin d’être orienté vers un médecin expert indépendant de l’assurance. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Ils vous conseilleront gracieusement sur la marche à suivre.

En effet, il n’y a pas de délai, autre que la prescription classique, pour contester les conclusions médicales de l’expert mandaté par l’assurance.

La prudence est de mise quant aux propositions d’indemnisation de vos préjudices corporels émanant des assureurs.

En effet, les indemnités proposés sont souvent inférieures aux indemnités allouées par les tribunaux – Simulez votre indemnisation.

C’est pourquoi l’aide d’un professionnel de la réparation du préjudice corporel, comme notre société, ne peut que vous être profitable.

Vous pouvez consulter quelques exemples de cas que nous avons défendus.

Notre intervention vous permettra d’obtenir à l’amiable des indemnités correspondant à celles qui pourraient êtres obtenues par voie judiciaire

Une offre d’indemnisation provisionnelle (avance) peut toujours être acceptée. L’indemnité provisionnelle suite à un accident est une indemnisation versée avant l’indemnité définitive. L’objectif de l’offre provisionnelle est notamment l’indemnisation et la couverture des frais immédiats engendrés par l’accident corporel de la circulation.

Si vous l’estimez insuffisante, vous pouvez réclamer une indemnité provisionnelle complémentaire.

Concernant l’offre d’indemnisation définitive qui vous est proposée par l’assureur, vous avez 3 possibilités :

- L’accepter et vous disposez d’un délai de 15 JOURS pour vous rétracter à compter du jour où vous avez daté, signé et renvoyé le procès verbal de transaction à l’assurance.
- La refuser parce que vous estimez que les sommes proposées sont insuffisantes
Vous allez alors entrer en phase de négociation avec l’assureur.
- La refuser parce que vous contestez les conclusions médicales (vous n’avez pas été assisté par un médecin expert de recours).

ATTENTION : un assureur ne peut pas vous forcer à accepter une offre et VOUS N’AVEZ AUCUN DÉLAI pour l’accepter ou la refuser.

Prenez votre temps, consultez-nous, nos avis sont gracieux. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour contester une offre d’indemnisation jugée insuffisante

Dès que vous avez daté et signé le procès verbal de transaction, l’assureur est tenu dans un premier temps de respecter le délai de 15 JOURS (délai de rétractation prévu par la Loi du 5 juillet 1985 dite Loi Badinter) qui vous est accordé pour revenir sur votre décision.

Passé ce délai, l’assureur doit vous adresser le règlement sous 30 jours toujours en application de la Loi Badinter.

Que faire dans le cas d’un AVP (Accident de Voie publique) impliquant une personne sans assurance ou qui a pris la fuite ?

Vous avez été victime d’un accident de la circulation et quelle que soit votre qualité (piéton, conducteur, passager, cycliste), vous pouvez tout de même être indemnisé de tous vos préjudices corporels si l’auteur de l’accident (conducteur d’un véhicule terrestre à moteur) n’est pas assuré ou a pris la fuite.

En effet, le Fonds de Garantie Automobile se substituera à l’auteur pour vous indemniser de vos préjudices corporels et ce dans les mêmes conditions que s’il s’agissait d’une assurance.

Indemnisation suite à un accident de la route provoqué par un animal : sous certaines conditions, le Fonds de Garantie Automobile peut également intervenir lorsque l’accident de circulation a été causé par un animal.

Vous êtes victime de la route à la suite d’un accident avec une personne non assurée ? N’hésitez pas à nous contacter pour vous conseiller gracieusement et si vous le souhaitez, vous aider dans la procédure d’indemnisation de vos préjudices corporels. Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail.

Vous êtes en voyage dans un pays étranger et vous êtes victime d’un accident de la route?

Que vous soyez conducteur, passager, cycliste ou piéton ayant subit un dommage corporel, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation à la suite de votre accident de la route. En effet, être impliqué dans un accident de la circulation survenu à l’étranger, vous permet également d’obtenir l’indemnisation de vos différents préjudices corporels.

Porter plainte après un accident et demander des dommages et intérêts peut parfois s’avérer complexe. Néanmoins, l’indemnisation d’un accident de la route à l’étranger est un droit que vous pouvez faire valoir. L’accident corporel du conducteur ou du piéton peut parfois mener à une ITT (Incapacité totale de travail) qu’il convient de faire constater médicalement par un médecin immédiatement dans les suites de l’accident. Contactez nous afin de recueillir nos un accompagnement d’experts d'assurés dans le milieu des accidents de voiture et prendre connaissance des possibilités d’indemnisation d’un accident de la route dont vous pouvez bénéficier. Vous optimiserez donc vos chances de bénéficier d’un dédommagement suite à votre accident de circulation à l’étranger.

La complexité des différentes situations ne nous permettent pas d’exposer ici tous les cas de figures et nous vous invitons à nous contacter.

Nous pouvons vous contacter si vous le désirez en nous communiquant votre numéro de téléphone par mail. Nos avis sont totalement gracieux.

Nos conseils

Nos conseils

Nos dossiers

Vous serez intéressés par

Illustration

Nous contacter

Louis
DE GIORGIO
Mikaël
IKEDJIAN

Louis DE GIORGIO est un ancien inspecteur corporel d’assurance. Il a exercé pendant plus de 20 ans et connaît naturellement toutes les ficelles du métier !

Mikaël IKEDJIAN est titulaire d’une maîtrise de Droit Privé et a œuvré en qualité de juriste spécialisé en droit pénal, au sein d’une association d’aide aux victimes d’infraction pendant plusieurs années. Il était également délégué du Procureur de la République de Grasse pour notamment confronter les auteurs d’accident de circulation à des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Ils interviennent tous les deux en tant qu'experts d'assurés pour vous obtenir la meilleure indemnisation de tous les préjudices corporels conformément à la nomenclature DINTILHAC.

Indemnisation accident de la circulation
Déposez un commentaire
1637 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
04 93 24 21 98
1637 commentaires
pour Indemnisation accident de la circulation
auteur du commentaire
Kevin Robillard

Bonjour, en 2003 j'ai été victime d'un accident ou j'ai entré en collision avec une voiture et moi j'étais en bicyclette, j'ai fais une crise d'épilepsie et je suis tombé dans coma pendant 3 jours. Je n'ai jamais continuer mais demarche par après car je me sentais très bien a l'époque mais aujourd'hui j'ai d'énorme maux de tête et plusieurs problèmes avec mon dos. J'étais sensé prendre des médicaments pour très longtemps mais comme j'ai écris plutôt je me sentais super bien a l'époque et j'étais très jeune et ignorant. Je me demande maintenant, si tous mes problèmes sont pas la cause de cet accident? Si oui est-il trop tard pour faire de quoi? J'aimerais vraiment que vous me contactez pour me donner réponse, même si c'est pour me dire que non. Merci de prendre le temps de répondre et je vous souhaite une bonne journée


Merci
Kevin Robillard

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, d'après votre numéro de téléphone vous demeurez au Canada.
Si effectivement l'accident s'est déroulé dans ce pays, je ne pourrais répondre à vos questions car nous sommes spécialisé uniquement dans le cadre de la loi française.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Phil

Bonjour,un membre de ma famille est chauffeur de bus urbain.IL a été victime d'un malaise ( confirmation de la vidéo surveillance par l'employeur).Il est donc sorti de la route est à percuté un arbre,il est depuis hospitalisé.il a été opéré après une emoragie interne,plusieurs organes touché dont le pancréas qui a été sectionné en 2.Je souhaiterai savoir si dans son cas il pourrait prétendre à une indemnisation ?? Sachant que les bus urbain ne sont pas équipés de ceinture de sécurité et ni de air bah
Merci de votre retour

Cordialement Philippe

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, si son employeur a souscrit avec l'assurance du bus une garantie accident corporel du conducteur, celle-ci pourrait intervenir pour le versement d'indemnités.
Il faut donc se rapprocher de l'employeur pour obtenir cette information et qu'il fasse une déclaration à son assurance concernant le membre de votre famille si cette garantie a été souscrite.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
ANATOLE Faisant

Bonjour
J ai eu un accident de voiture mercredi dernier. je roulais en ville a 50 kmh, et a un croisement je suis passé au vert quand 2 vehicules de la gendarmerie sont arrivés en trombe par la droite avec leur giro, le premier m est passé devant mais le.deuxieme je l ai percutté de plein fouet.
je n avais aucune visibilité sur la droite avant d etre sur le carrefour. Nous avons signé un constat amiablr decrivant tout ca. l assurance me designe comme responsable a 100%. Or, il me semble que ce ne soit pas si evident ? Qu en pensez vous ?
Merci
Anatole Faisant

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, notre domaine d'activité est exclusivement la défense des intérets des victimes d'accidents CORPOREL pour leur obtenir les meilleures indemnisations.
Je ne peux donc répondre à votre préoccupation.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Thiola

Bonjour mon fils de 7and a eu un accident domestique qu' il a mis le feu sur son tee shirt il a été brûlé à 35 pourcent donc 30 au 3ème degré et 5 au 2 ème degré profond l assurance m a dit su il paierait à la fin de sa consolidation qui va être longue car il faut attendre la fin de sa croissance est ce normal car je trouve sa long merci

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, effectivement l'indemnisation définitive des préjudices ne peut avoir lieu qu'après la consolidation ((moment ou les lésions se sont fixées et ont pris un caractère permanent tel qu'un traitement n'est plus nécessaire).
De plus l'assurance versera les indemnités sur un compte bancaire ouvert au nom de votre fils et bloqué jusqu'à sa majorité.
Très courtoisement
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Bennini

Bonsoir

J’ai été victime le 12/09/2017 d’un accident de voiture sur la trajet maison travail.
Je ne suis pas responsable de l’accident ( la camionnette derrière moi n’a pas freiné ).
Les pompiers sont intervenus et m’ont emmené aux urgences.
Rien de cassé mais toutefois un sévère coup du lapin, je suis à ce toujours en arrêt de travail car je ressens toujours des douloureus au niveau cervicales , épaule et dorsale. Par ailleurs je rencontre des troubles de la mémoire.
Je suis un traitement médicamenteux et ai 30 séances de kinésithérapie .
D’autres part je suis dans l’incapacité d’effectuer certains actes de la vie courantes tel que conduire, porter des courses, travaux ménagers , emmener mon enfant à son activité sportive.
J’avais également avant l’accident pris contacte avec un organisme afin de reprendre mes études ( j’ai les mails de prise de rdv ) or je dois abandonner ce projet pour le moment.
Mon époux se charge de m’emmener aux rdv médicaux ce qui a un impact sur son activité professionnel donc sur son salaire.

Comment dois je procéder afin d’obtenir réparation de ces préjudices qui ne sont pas que physique.

Cordialement

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, compte tenu de la complexité de la réponse, je vous invite à me contacter téléphoniquement (M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72) pour discuter gracieusement de votre situation.
Très courtoisement.

auteur du commentaire
khammouch

bonjour.
victime d'un accident de la route le 6 janvier 2010 vers 5h15 du matin sur le trajet de mon travail. j'ai glissé sur une plaque de verglas et ensuite 5 tonneaux ma voiture est retombée sur les pneus. j'ai pu sortir du véhicule et marcher jusqu'a trouvé une maison et sonner a ce domicile qui a appelé les pompiers car j'étais incapable de leurs dire ou je me trouvais. tellement j'étais déboussolée. ils sont arrivés. la seule choses dont je me souviens. ils se disaient entre eux il faut la couvrir elle est froide ( je jour là il faisait très froid)... ensuite je me souviens de plus rien.
je me suis réveillée à l'hôpital. je me souviens que la police est venue me voir. les questions qu'ils m'ont poser je m'en souviens pas. l'hôpital m'a laissé sortir le jour meme avec 15 jours d'ITT..
j'ai repris mon travaille normalement. mais quelques temps après j'ai commencé a me plaindre de mes doigts plus de sencibilité car je travaillé a l'époque sur une chaine d'assemblage.. et j'ai toujours cette maladie mais qui s'est aggravé.. A l'époque j'étais assuré tous risque ma voiture à été déclarée épave. il me l'on remboursé puis quelques temps après je reçois une lettre de radiation de celle ci. aujourd'hui j'ai de gros problème de santé et c'est dut à cette accident. j'étais déclaré inapte a mon poste et reclassée reconnue par la MDPH andicape des doigts syndrome de Raynaud agravé pour moi c'est un andicape au quotidien et je souffre.
aujourd'hui j'ai besoin que cette assurance paye ce qu'elle me doit. mais je sais pas comment m'y prendre car il y a 7 ans maintenant.
aidez moi.
bien cordialement

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, si effectivement vous disposiez d'une garantie conducteur avec l'assurance du véhicule et que vous aviez avisé avoir été blessée dans l'accident du 6 janvier 2010, vous pouvez vous rapprocher de votre assurance pour savoir pourquoi aucune procédure n'a été mise en place pour l'indemnisation de vos différents préjudices que vous avez subis.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Sans

Bonjour
J ai eu un accident avec un poid lourd étranger dont je ne suis pas en tord. Je suis assurer au tiers et ma voiture à était reconnu épave.
Cela fait maintenant plus de 6 mois et tjs pas de nouvelles de mon remboursement de la part de mon assurance car soit disant ils n’ arrivent pas à rentrer en contact avec l assureur du poid lourd étranger.
Quels sont mes recours pour être remboursé?
Merci d’avance

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Nous sommes spécialisés dans l'indemnisation des victimes d'accidents corporels uniquement. Je ne peux donc répondre à votre interrogation concernant un dommage matériel avec un véhicule étranger.
Cordialement,

auteur du commentaire
Soufiane

Je suis de nationalité marocaine 26ans j’ai eu un accident mortelle avec ma mère malheureusement elle est morte sur le coup ....bref mn avocat en Espagne ma verser 40000€ est ce que ces indemnités suffisantes ou pa ?sachant que la j ai un traitement que je prends âpre l’accident merci d’avance.

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Je note qu'un avocat a obtenu une indemnisation en Espagne. Nous sommes basés en France et n'avons pas compétence sur le Droit Espagnol.
Cordialement,

auteur du commentaire
mme marechal

mon mari a eu accident alors qui retrai dans son garage une voiture a fonçé sur lui le laissant palysé des 2 jambes et main du mal a s'en servir il a été opéré et en a pour 1 an de reducation je vous siglal que mon mari est retraité a 70 ans esque il sera indeminisé assez rapidement vu l'age nous avons pris un avovat en plus de celui de l'assurance merci de me mettre au courant cordialement paule marechal

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Il ne nous est pas possible de répondre à votre question concernant les délais d'indemnisation car nous ne disposons d'aucun élément du dossier. Votre avocat sera mieux à même de vous donner les informations nécessaires puisqu'il est le seul à connaître le dossier de votre mari.
Cordialement,

auteur du commentaire
FONTAINE

Bonjour,
J’ai eu un accident de voiture le 9/9/17 et les pompiers et la police sont intervenus. J’ai été emmenée à l’hôpital de Lariboisière j’en suis sortir le soir même.
Je ne suis pas fautive, le véhicule A n’a pas respecté la priorité à droite et allait beaucoup trop vite.
Je n’avais que des contusions musculaires, des bleus, des contractions musculaires et des égratignures. Je vais actuellement chez le kiné car j’ai des problèmes lombaires avec jambe de bois et fourmillement, douleurs omoplate, cervical et je ne peux toujours pas lever mon bras gauche sans avoir des douleurs.

Les policiers ont fait un triplicata que j’ai été cherchée au commissariat de 9ème le 13/9/17 et envoyé à mon assurance.
Ma voiture a été mise à la fourrière de Gennevilliers, et j’ai dû payer 489,27€ de fourrière puis un dépanneur l’a emmené à Brétigny le 14/9/17 dans une casse, j’ai dû payer 84,46€ de dépassement, cela coûtait 180€ pour l’emmener de Gennevilliers à Brétigny.
Mon assurance n’a pas voulu prendre ces frais à sa charge, car je suis assurée au tiers.
Le 27/9/17, j’ai retourné l’autorisation d’enlèvement de mon véhicule.
Le 28/9/17 j’ai reçu, du cabinet d’expertise, l’estimation de la voiture (non réparable) pour un
montant de 1 900€.
-Le 29/9/17, j’ai retourné le coupon-réponse comme quoi je cédais mon véhicule à ma compagnie
d’assurance, daté et signé.
Bonjour,
J’ai eu un accident de voiture le 9/9/17 et les pompiers et la police sont intervenus. J’ai été emmenée à l’hôpital de Lariboisière j’en suis sortir le soir même.
Je ne suis pas fautive, le véhicule A n’a pas respecté la priorité à droite et allait beaucoup trop vite.
Je n’avais que des contusions musculaires, des bleus, des contractions musculaires et des égratignures. Je vais actuellement chez le kiné car j’ai des problèmes lombaires avec jambe de bois et fourmillement, douleurs omoplate, cervical et je ne peux toujours pas lever mon bras gauche sans avoir des douleurs.

Les policiers ont fait un triplicata que j’ai été cherchée au commissariat de 9ème le 13/9/17 et envoyé à mon assurance.
Ma voiture a été mise à la fourrière de Gennevilliers, et j’ai dû payer 489,27€ de fourrière puis un dépanneur l’a emmené à Brétigny le 14/9/17 dans une casse, j’ai dû payer 84,46€ de dépassement, cela coûtait 180€ pour l’emmener de Gennevilliers à Brétigny.
Mon assurance n’a pas voulu prendre ces frais à sa charge, car je suis assurée au tiers.
Le 27/9/17, j’ai retourné l’autorisation d’enlèvement de mon véhicule.
Le 28/9/17 j’ai reçu, du cabinet d’expertise, l’estimation de la voiture (non réparable) pour un
montant de 1 900€.
-Le 29/9/17, j’ai retourné le coupon-réponse comme quoi je cédais mon véhicule à ma compagnie
d’assurance, daté et signé.

J’ai demandé un relevé d’information, où il y est inscrit accident du 9/9/17 indéterminé.

Je ne comprends pas pourquoi le commissariat du 9ème ne me convoque pas pour le procès verbal ?
Mon assurance me dit que tant qu’ils n’ont pas le procès verbal, ils ne peuvent rien faire de plus.
Est-ce normal ? Déjà un mois et demi s’est écoulés depuis l’accident.
Pouvez-vous m'éclairer, car je ne sais pas quoi faire.

J’ai demandé un relevé d’information, où il y est inscrit accident du 9/9/17 indéterminé.

Je ne comprends pas pourquoi le commissariat du 9ème ne me convoque pas pour le procès verbal ?
Mon assurance me dit que tant qu’ils n’ont pas le procès verbal, ils ne peuvent rien faire de plus.
Est-ce normal ? Déjà un mois et demi s’est écoulés depuis l’accident.
Pouvez-vous m'éclairer, car je ne sais pas quoi faire.
Cordialement
Mme A. F.

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Madame,
Nous sommes spécialisé UNIQUEMENT dans l'indemnisation des dommages corporels. Votre assurance ne peut demander une copie du PV d'enquête au commissariat. Il lui sera adressé directement par l'organisme TRANS PV à la fin de l'enquête.
Le pV est transmis aux assurances sous 2 à 6 mois environ.
Cordialement,

auteur du commentaire
had

bonjour, j'ai eu un accident dans je suis pas responsable , j'ai été blesser, dernièrement j'ai vu le médecin médical de l'assureur il a fait sont rapport et il mon proposer une offre d'indemnisation je suis pas d'accord avec l'offre quesque je peu faire merci par avance

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Vous pouvez contester par écrit la proposition en sollicitant une augmentation de celle-ci.
Je ne dispose d'aucun élément de votre dossier et ne peux vous répondre plus amplement. Je reste à votre disposition par téléphone si vous souhaitez.
Cordialement,

auteur du commentaire
angelo

Angelo
bonjour j'ai u un accident de moto avec un camion de maçonnerie ma coupé la route et j'ai prie la bène et les pompiers ,gendarme sont venu sur les lieux et jetait dans un coma qui a duré 11 jours et 3 mois d'hospitalisation avec plusieurs fracture ouverte du coté droite de la tête au pied tout était fracture et depuis je n'ai plus de nouvelle ni du monsieur ni de l'assurance ni de la justice je suis sorti de l’hôpital j'ai été convoqué a la gendarmerie pour me demandé comment l'accident cet elle passé et je ne m’en rappelle plus j'ai porté plainte contre x et rien en retour alors que des témoins on expliquer comment l'accident cet elle dérouler je vien ver vous juste pour vous demander évaluer les dégâts corporel

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, compte tenu de la complexité de votre situation, je vous invite à me contacter M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou 06.80.55.19.72 pour en discuter gracieusement bien sur.
Très courtoisement
https://www.dva-experts.com

Renseignements gratuits :