Tout savoir sur l'expertise médicale

Vous êtes convoqué par un médecin expert?

Notre seul but est de défendre les droits des victimes
pour que la réparation de leurs souffrances et des préjudices subis soit la plus juste et la plus haute.

examen expertise médicale

En matière de dommage corporel, l’expertise médicale est nécessaire pour l’évaluation du dommage corporel, des préjudices et de l’indemnisation de la victime, c’est-à-dire que vous devez vous faire assister à un médecin expert indépendant (comme un médecin expert rhumatologue ou si vous devez demander une expertise médicale rhumatologie) et à un médecin expert d’assurances pour dommage corporel.

Nous vous livrons quelques conseils pour éviter les pièges de l'expertise médicale.

Qu’est ce qu’une expertise médicale ?

Un ou plusieurs médecins experts de recours peuvent réaliser l’expertise médicale. A savoir que ces derniers sont des experts médicaux diplômés de la réparation du préjudice corporel.
En ce sens, l’expert médical, mandaté par la compagnie d’assurance ou le tribunal, procède à un examen physique de la victime, prend connaissance des pièces médicales qui lui sont remises et entend la victime sur les doléances qu’elle a à formuler.
L'évaluation du dommage corporel est l'objectif de cette expertise. Il est donc important de se munir de son entier dossier médical au moment de cet examen.
Bon à savoir ! Ne jamais se séparer des originaux : faîtes toujours des copies.
Pour être sûr que vos doléances soient complètes, pensez à les lister et remettre cette liste (copie) au médecin expert médical chargé de vos réparations juridique pour dommage corporel.
Sur cette liste, vous indiquerez toutes les difficultés auxquelles vous avez dû faire face depuis l’accident pour accomplir les actes tant de votre vie privée que professionnelle.
Vous n’omettrez pas de préciser l’aide dont vous avez dû avoir besoin soit par un organisme soit par vos proches. Dans tous les cas cette aide est indemnisable.
Lorsque vous faites appel à un médecin expert conseil, le prix est généralement de 200 euros de l’heure, toutefois les honoraires sont libres et des honoraires plus conséquents peuvent être facturés.
Selon la nomenclature DINTILHAC, les honoraires réglés à votre médecin expert doivent être intégralement remboursés, quelqu'en soit le montant.
Pendant le déroulement d’une expertise médicale, l’assurance peut choisir un médecin expert spécialiste que l'on nomme sapiteur qui vous examinera.

A quoi sert l’expertise médicale ?

Si vous avez été victime d’un accident de la circulation, de la vie privée, d’un accident médical etc…, vous pouvez obtenir une indemnisation pour la réparation de votre préjudice corporel : estimez vous-même et simplement cette indemnisation à l’aide de notre simulateur en ligne.
Au préalable il est nécessaire de quantifier médicalement ce préjudice.
Le médecin expert de l’assurance ou du tribunal a donc pour rôle de chiffrer médicalement les différents postes de préjudices liés aux séquelles des blessures dont vous avez été victime.
Ces postes de préjudices très nombreux ne seront retenus que pour certains d’entre d’eux.
A ce stade il est primordial que vous soyez accompagné à cette expertise médicale d’un médecin de recours pour être sûr que vos droits soient respectés mais aussi que toutes les postes de préjudices liés à votre état soient non seulement retenus mais aussi quantifiés dans leurs fourchettes hautes.
Meilleure est l’expertise, meilleure sera l’indemnisation de votre préjudice corporel et financier.
Avec notre réseau de médecins de recours, vous serez très certainement sûr d’obtenir les meilleurs résultats.

Comment être défendu face au Médecin Conseil de l’assurance ?

Le Médecin conseil de l’assurance est désigné par la compagnie d’assurance qui est chargée d’indemniser la victime d’un accident de la route, accident de travail ou autre.
En vertu du secret médical édicté par l’article R4127-4 du Code de la Santé Publique ce médecin expert d’assurance est soumis au secret médical et donc de la protection des données personnelles de la victime qu’il examine.
Il faut savoir que lors d’une expertise médicale judiciaire, l’assurance sera toujours représentée par son propre médecin expert conseil. Il faut donc systématiquement se défendre au mieux que l’expertise soit amiable ou judiciaire !
Dans ce cas, l’avocat spécialisé dans les accidents saura entourer son client par un médecin expert de recours qu’il aura désigné en ce sens.
Pour résumer, que l’expertise médicale soit amiable ou judiciaire, être défendu est essentiel.
Dans le cadre de la Loi Badinter du 5 juillet 1985, l’assurance a part ailleurs l’obligation d’informer la victime de son droit à être assisté du médecin de son choix, sous peine de nullité de l’expertise.
Lorsque le médecin conseil rendra son rapport, l’assurance appliquera ses conclusions médico-légales de manière stricte.

Exemple : Bien souvent, le poste de préjudice dit « incidence professionnelle » est écarté par le médecin conseil de l’assurance alors même que la victime en avait fait part dans ses doléances orale ou écrites.
Cela se produit pour d’autres postes de préjudice de la nomenclature DINTILHAC comme l’aide humaine temporaire ou définitive (viagère).
L’expert conseil a tendance à sous-évaluer voire refuser d’inclure ce poste de préjudice dans ses conclusions médico-légales.
L’expert de l’assurance ou l’expert judiciaire fait aussi souvent l’impasse sur le préjudice d’agrément alors même que la victime se plaint de ne plus pouvoir reprendre ses activités sportives antérieures.

Une mauvaise expertise médicale aboutit forcément à une mauvaise réparation de ses préjudices corporels.

Est-il possible de contester une expertise médicale ?

Comment contester une expertise médicale? Tâchons de répondre à cette question.
Il est possible de contester une expertise médicale et plus particulièrement les conclusions médicales prises par l’expert nommé par l’assurance et qui ne conviendraient pas à la victime soit que le médecin ait sous-évalué les préjudices soit qu’il ait omis de se prononcer sur d’autres.
Cette contestation peut se faire soit dans un cadre amiable ou éventuellement judiciaire.
Dans un cadre amiable, il est possible de procéder à une expertise médicale amiable et contradictoire (ou contre expertise médicale) si la victime était seule lors de la première expertise.
L’expertise dite arbitrale peut également être un bon compromis puisque l’expertise est confiée à un médecin arbitre, réputé neutre, pour trancher le « litige ».
Attention, dans ce cas, il faut s’assurer que l’expert arbitre ne fait pas partie du réseau de l’assurance en question.
Il est alors préférable de demander à l’expert qui vous défend et vous assiste de se prononcer sur la neutralité de l’expert arbitre.
Dans un cadre contentieux, une expertise médicale auprès de médecins experts judiciaires, peut être demandée à un Juge devant un Tribunal.
Dans ce cas, c’est à l’avocat qu’il appartient de présenter la demande.
Dans tous les cas, l’assistance d’un médecin expert de recours est indispensable car il sera un des garde-fous de vos droits.

Combien coûte une expertise médicale?

Nombre de victimes s'interrogent sur le prix d'une expertise médicale.
L'expertise amiable
mise en place par une compagnie d'assurance dans le cadre d'un accident de la route par exemple est Gratuite. Le médecin expert désigné par la compagnie est payé par son mandant.

Une expertise judiciaire, si elle s'inscrit dans le cadre de la Loi Badinter ou de tout autre accident avec un tiers responsable est également à la charge de l'assurance débitrice de l'indemnisation pour la victime.
Cependant, dans l'écrasante majorité des procédures de référé expertise, le Juge mettra à la charge du demandeur, c'est à dire la victime, les frais de consignation à expertise médicale.
C'est à dire qu'il appartiendra à la victime d'avancer les frais d'expertise sous forme de consignation au Greffe du Tribunal. Ces frais seront ensuite récupérés et remboursé dans le cadre de l'indemnisation finale.

L'expertise arbitrale sera souvent mis à la charge de la victime et de l'assurance pour moitié. Les assureurs proposent souvent dans leur protocole d'arbitrage que les frais d'expertise soient partagés entre lui et la victime.
Au cabinet DVA Experts, nous refusons ce type de protocole que nous considérons comme injuste.
Nous nous efforçons dans la mesure du possible de faire en sorte que les honoraires soient entièrement à la charge de l'assurance. A défaut, qu'un partage soit fait entre les parties uniquement si la mesure d'expertise arbitrale est défavorable à la victime.

Enfin, il faut préciser que les honoraires du médecin conseil de la victime doivent être intégralement remboursés par l'assurance. Ceci excepté les situations particulières type garantie contractuelle.
Un arrêt numéro 18-14063 rendu par la première chambre civile de la Cour de Cassation le 22 mai 2019 est venu rappeler ce principe.

faute médicale

En ce qui concerne notre société DVA Experts, nous pouvons vous faire assister nos clients par des médecins experts de recours faisant partie de notre réseau.

Notre seul but est de défendre les droits des victimes pour que la réparation de leurs souffrances soit la plus juste et la plus haute.

N’hésitez pas, nous sommes à votre disposition pour vous aider dans la mise en place de l’expertise médicale assurance, que l'expertise soit amiable ou judiciaire ou vous communiquer gracieusement les coordonnées du médecin expert de recours le plus proche de votre domicile. Contactez-nous par téléphone ou mail dès aujourd’hui !

Publication de Mikaël IKEDJIAN sur le site Village-Justice : L’EXPERTISE MÉDICALE, LA CLEF D’UNE BONNE INDEMNISATION.

évaluation expertise
Nos dossiers

Vous serez intéressés par

nos succès

Nos résultats obtenus

Illustration

Nous contacter

Louis
DE GIORGIO
Mikaël
IKEDJIAN

Louis DE GIORGIO est un ancien inspecteur corporel d’assurance. Il a exercé pendant plus de 20 ans et connaît naturellement toutes les ficelles du métier !

Mikaël IKEDJIAN est titulaire d’une maîtrise de Droit Privé et a œuvré en qualité de juriste spécialisé en droit pénal, au sein d’une association d’aide aux victimes d’infraction pendant plusieurs années. Il était également délégué du Procureur de la République de Grasse pour notamment confronter les auteurs d’accident de circulation à des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Ils interviennent tous les deux pour vous obtenir la meilleure indemnisation de tous les préjudices corporels auxquels vous avez droit compte tenu de la jurisprudence (décisions rendues par les Tribunaux) en matière de réparation corporelle.

Expertise médicale
Déposez un commentaire
835 commentaires
Calculez gratuitement
vos indemnités en ligne
Renseignements gratuits
Besoin d’un avis, d’un conseil, d’une aide ?
04 93 24 21 98
835 commentaires
pour Expertise médicale
auteur du commentaire
eric rybarcztk

le 12 novembre j avais rendez vous sur Lille avec un médecin expert pour une demande de maladie professionnel elle m a poser plusieurs questions et elle m a examine après elle m a dit que je pouvais partir sans me donner aucune nouvelle elle a simplement parler dans un micro comment je vais savoir mes résultat

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, DVA EXPERTS est spécialisée exclusivement dans la défense des victimes d'accident corporel pour leur obtenir les meilleures indemnisations faces aux assurances.
Je ne peux vous répondre concernant la législation sociale.
Très courtoisement
Louis DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
je suppose que ce médecin expert a été nommé par votre organisme social.
Si tel est le cas c'est ce dernier qui vous avisrz

auteur du commentaire
Florence Egee

Bonjour, suite à un refus de demande de maladie professionnelle. Puis je avoir l'aide d'un médecin expert pour renouveler cette demande. Opérée deux fois de l'épaule droite et ma pathologie ne figure pas dans le tableau57. Pourtant le métier d'hôtesse de caisse que j'exerce depuis 1991. Merci

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Les médecins experts de recours spécialisés dans l'évaluation du dommage corporel avec qui nous collaborons ne pourront défendre un dossier en maladie professionnelle. En effet, il s'agit de procédures différentes...
Cordialement,

auteur du commentaire
Élodie

Bonjour, suite à un AVP en décembre 2018 , j'ai reçu la convocation pour le médecin expert, j'ai donc contacté un médecin conseil, dois-je en informer mon assurance ?

Merci d'avance

Cordialement

Élodie

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, vous pouvez effectivement informé votre assurance de l'assistance d'un médecin conseil de recours en précisant que vous souhaitez que l'expertise se déroulement contradictoirement entre les médecins.
Vous pourrez aussi réclamer à votre assurance, car c'est elle qui est en charge de votre indemnisation, le montant des honoraires de votre médecin conseil.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25

auteur du commentaire
annick morin

bonjour Apres une expertise médicale suite à un accident de bus qu'elle délais pour une indémnisation bien cordialement merci

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Si la <strong>Loi Badinter</strong> est applicable dans votre situation c'est à dire que vous étiez passagère d'un bus qui a eu un accident, alors les délais sont ceux édictés par la dite <strong>Loi du 5 juillet 1985</strong>.
Si votre état de santé a été considéré comme consolidé par le médecin expert, l'assurance est tenue de vous faire une offre dans les 5 mois à compter de la réception du rapport.
Nous restons bien entendu à votre disposition si vous souhaitez de plus amples informations.
Cordialement,
Mikaël IKEDJIAN
06.24.05.31.92
04.93.24.21.98

auteur du commentaire
FREDERIC Hiba

Bonjour,
je suis une maman de 45ans avec 2 enfants traite pendant 39ans avec traitement ALD chimique pour une ECR(épilepsie chronique rebelle stade 3) , bref lors d'un contrôle médical a l'hôpital de Tours on me propose une cortectomie pour une dysplasie de Taylor , très étonnée de cette réponse car beaucoup de spécialistes m'ont déboutée de cette intervention chirurgical mais l'hôpital de Ste Anne à Paris 14eme avec l'assurance d'une nouvelle vie médicale sociale et une renaissance avec éventuellement un défaut sur une cheville, voila ca fais 5ans que je suis handicapée sur latéral gauche bras et jambe immobilise et énormément de spamicités, donc je demande une expertise judiciaire que j'ai réalisé le 8 janvier et ou on me détecté aucune erreur médicale pas d'alea thérapeutique et me font le procès de la minute m'indiquant que c'est psychologique , voila maintenant je dois vivre dans une vie remplis de médicament environ 15 médicaments donc 3 fois plus qu'avant intervention chirurgicale et ma vie se résume a une pension MDPH et une assistante a domicile

Comment contredire cette expertise médicale qui a été que du faut et accusations en sachant que mon avocat et médecin qui m'ont représentée n'ont pas été de grande défense voir aucune réactions de leurs parts
Aujourd'hui j'habite le var dans un appartement qui n'est pas adapte et ma vie se résume a souffrir jusqu'à la mort
Je vous demande plus de l'aide qu'un conseil
Ps j'ai du laisser environ 7000euros de frais sans aide

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, c'est très difficile de contester une expertise judiciaire surtout si vous indiquez que vos défenseurs (avocat et médecin de recours) n'auraient pas été la hauteur de vos espérances.
Vous n'avez pas d'autre choix éventuellement de contacter un autre avocat pour déterminer avec lui les chances d'obtenir une contestation de cette expertise judiciaire et dans quelles conditions.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
saanchezzz

Bonjour, je viens vers vous car je suis completement perdu, le 21/10/2015 j'ai subis un accident de la route en rentrant du travail, cette accident m'a provoqué une douleurs au cervical ainsi que des paresthésie au 4e et 5e doigts de ma main gauche(un arrêt d'accident du travail m'a été prescrit mentionnant "cervicalgie"), suite a plusieurs consultation vers spécialiste, une compression de mon nerf cubital a été diagnostiqué le 16/06/2016 par un EMG, une opération a eu lieux en date du 8/11/2016 pour une décompression du nerf cubital, seulement le médecin conseil de la C... a estimer une consolidation en date du 9/11/2016, j'ai contester a plusieurs reprise leurs décision, qui ma mener vers un premier expert en date du 14 Janviers 2017, la question était la suivante " dire si l'état de santé de l'assurée, victime d'un accident du travail le 21/10/2015, pouvait il être consolidé le 8/11/2016" le médecin expert a estimer que mes douleurs cervical ainsi que mes paresthésie a mon 4e et 5e doigts sont lié a un état antiérieur datant de 2011 pour mon nerf et 2013 pour les cervical, hors en 2011 je fus opéré pour un nerf sanctionné j'ai donc subbit une greff, et j'ai une lettre de mon chirurgient qui a effectuer cette opération en 2011 qui explique bien que l'intervention qui a eu lieux en 2011 et totalement guérrit et stabilisé et que sa n'a rien a voir avec ma compression du nerf cubital provoqué par l'accident de voiture en 2015, en ce qui en es de mes cervicales il estime également que c'est un état antiérieur car en 2013 j'ai eu de gros soucis avec mon trapèze gauche, dans mon métier de coiffure mais je vois pas en quoi c'est lié a mes nouvels lésions de mon accident, bref, suite a la réponse de l'expert j'ai contester sont rapport d'expertise au pres du RA seulement sa n'a rien donner, j'ai totalement laisser tomber car j'était vraiment a bout de cette situation. En avril 2017 jusqu'a octobre 2017 j'effectue une saison au P.D.F en tant que serveuse, seulement mon nerf n'a pas tenu le coup et a donc fait ressaut, j'ai donc été enmener au urgence par mon travail et les urgence mon prescrit un arret de rechute en date du 13/08/2017, de 2 jours ( le tant d'aller consulté le chirugient qui m'avais opéré afin de savoir si je pouvais continuer a travailler malgré le ressaut sans prendre de risque ainsi la solution pour me soigner, il me demande donc de passer un EMG pour voir l'état du nerf, suite au résultat très catastrophique mon chirurgient me propose une épitrochléopastie du nerf, je me suis donc fait opéré le 17 mai 2018 pour le nerf, seulement la C... refuse ma rechute et la prolongation des soins post conso pour le nerf, décision que je conteste je repasse donc vers un deuxieme expert, la question étant la suivante " dire si les soins proposé après la consolidation du 08/11/2016 et prescrits le 08/11/2017 sont en rapport avec l'accident du 21/10/2015" l'experts a répondu dans la case "NON pour les cervicales mais es également imputable a cet accident une atteinte de nerf cubital et nous estimons que cette opération prévue le 17 mai 2018 correspond a une rechute de l'AT du 21/10/2015 et relève d'une prise en charge au titre d'accident du travail" malgré ce qu'a écrit l'expert, la cpam refus la post conso j'ai donc contester au RA seulement j'ai toujours pas de réponse et courier dattant du 23/04/2018, suite a tous sa j'ai également vue un 3eme expert pour cette fois si le refus de ma rechute et cette expert la dit " que ma rechute n'a aucun lien avec l'accident et que sa évolu a mon propre compte et que je peut beneficier de soins" ! je comprend pas comment un expert peut estimer une reprise et une autre le contraire !! j'ai besoin d'en savoir plus svp merci beaucoup

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, DVA EXPERTS est composée d'experts d'assurés et non de médecins et dès lors je ne peux me prononcer sur la partie médicale.
De plus, nous sommes spécialisés uniquement dans la défense des victimes d'accident pour leurs obtenir les meilleures indemnisations face aux assurances.
Je ne peux donc vous répondre concernant le litige avec la sécurité sociale.
Enfin vous pouvez consulter un médecin expert de recours (diplômé de la réparation du préjudice corporel) pour avoir son avis.
En me précisant votre ville de résidence, je vous communiquerai les coordonnées d'un médecin expert de recours proche de chez vous.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Luc

Bonjour
J'avais un hernie discale L4L5 depuis 10 ans environ, le 12 juin 2017 je fait une chute dans les escaliers et dès le lendemain d'enormes douleurs lombaires je vais aux urgence arrêt de travail repos après un irm debut juillet il apparait que mon hernie bloque le nerf sciatique donc opération en urgence, et la douleur ne disparaît pas donc nouveau irm et de nouveau hernie et donc opération. Je contacte mon assurance GAV car avant cette chute je bossai normalement en CDI depuis des années dans soucis, mais depuis et accident ma vie est complément bouleversée.
Le réponse est claire après leur expert medicale l'imputabilité des troubles directe est exclusive avec une origine accidentelle n'est en l'espèces pas démontrée.
A ce jour j'ai perdu mon emploi, je suis reconnu handicapé ma vie à complément basculée j'ai tout perdu.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, si vous n'êtes pas satisfait de l'expertise médiale et de la réponse de votre assurance, vous avez la possibilité de consulter un médecin expert de recours (diplômé de la réparation du préjudice corporel) pour tenter d'obtenir un avis précisant que votre état actuel est la conséquence directe et exclusive de l'accident du 12 juin 2017.
En m'indiquant votre ville de résidence, je vous communiquerai les coordonnées d'un médecin expert de recours proche de chez vous.
Très courtoisement.
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Claudine SENA

Bonjour
Mon mari avait eu un accident de travail en 2012, il est tombé de 10 mètre de hauteur et s'est cassé le L4, L5 de la colonne vertébrale. Son entreprise ne veut pas collaborer pour son indemnisation, l'affaire et au niveau du tribunal, il lui est demandé de trouver un expert du dos pour qu'il puisse déterminer vraiment sa vie est vraiment détruite. Mon mari a perdu toute sensation à partir du bassin, il sens plus rien, tous les nerfs ont été endommagés. niveau sexuel il sent plus rien dit tout, il fait pipi en utilisant des sondes, la nuit il dors pas à cause des multiples douleurs et crampes, sa vie maintenant n'est que médicaments, la plus part des produits qu'il consomme contient de la morphine. Il en a mare de tout ça, nous cherchons un expert du dos mais nous ne connaissons vraiment pas des bons. pourriez vous nous conseiller un médecin expert du dos?
Nous remercions de votre conseil.
Cordialement.

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je suppose que vous devez disposer d'un avocat pour la défense des intérêts de votre époux.
C'est pourquoi DVA EXPERTS a pris la décision de ne pas s’immiscer dans les procédures pour lesquelles intervient un avocat et ceci pour éviter toutes interférences avec les actions qu’il entend mener.
Je vous invite à vous rapprocher de votre avocat afin qu’il vous mette en relation avec un médecin expert avec qui il collabore régulièrement afin qu'il lui donne toutes les instructions nécessaires afin que l'expertise judiciaire se déroule dans les meilleures conditions pour votre époux.
Très courtoisement.
Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
Marie

Bonjour,
Suite au décès de ma fille, et ayant constaté plusieurs erreurs dans son dossier médical, j'ai contacté une association d'aide aux victimes d'erreurs médicales. Pour les avocats le dossier était défendable. Lors le la réunion d'expertise, l'un des hôpitaux n'était pas représenté. D'entrée l'expert a dit que les hôpitaux n'avaient commis aucune faute et chaque fois que je soulevais une erreur l''expert me répondait que ce n'était pas important parce que ma fille n'était pas sauvable. L'un des médecins a reconnu avoir fait une erreur de diagnostic mais l'expert dit qu'on pouvait confondre T.S. et AVC !!!! Ma fille a été admise en neurologie 6 heures après son admission aux urgences ....... L'expert dit qu'elle n'était pas sauvable, que les médecins ne sont pas responsables car son AVC était massif. L'hôpital qui n'était pas représenté nous a fourni un scanner mais a l'heure indiquée ma fille n'était pas dans cet hôpital !!!!! L'expert a tout balayé d'un revers de main et nous a dit que le dossier serait rejeté par la CRCI.
Merci de votre réponse

Louis De Giorgio - DVA-Experts

Bonjour, DVA EXPERTS a pris la décision de ne pas s’immiscer dans les procédures pour lesquelles intervient un avocat et ceci pour éviter toutes interférences avec les actions qu’il entend mener.
Je vous invite à vous rapprocher de votre avocat afin qu’il réponde à toutes vos préoccupations.
D'autant plus que la situation est très complexe et il est impossible de répondre à vos questions sans une étude approfondie du dossier.

Très courtoisement.

Louis DE GIORGIO
06.80.55.19.72
09.53.31.90.25
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
MENDIL

Bonjour, suite au décés de mon père, j'ai contacté une associations d'aides aux victimes d'erreur médicales. Donc je leur fais parvenir le dossier médical, leurs équipes estiment qu'il y a eu une erreur médicale, ils nous conseillent d'entamer une procédure contre l'hôpital on nous conseille un avocat qui travaillent avec eux. A ce jour, nous venons de passer devant l'expert nommé par le tribunal, au début tout allait bien puis d'un coup il s'est mis du côté des médecins en disant que l'équipe médicale était responsable puis a fini en disant qu'il n'y avait pas d'erreur, alors l'avocate elle ne serait pas venue s'était pareil. Pouvez vous me contacter afin de voir quels seront les recours, car ces charlatans doivent assumer leurs erreurs.Ce jour là j'ai eu l'impression qu'ils avaient tué mon père une deuxième fois.Merci
Cordialement

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, je vous invite à me contacter téléphoniquement M. DE GIORGIO 09.53.31.90.25 ou au 06.80.55.19.72 pour discuter de votre situation.
Très courtoisement.
https://www.dva-experts.com

auteur du commentaire
BLANC VALERIE

en aôut 2016 j'ai fait de fortes hémorragies suite à 6 fribromes avec hospitalisation de 5 jours. A la sortie le gynécologue m'a prescrit 1 piqure d'ENANTONE à faire par une infirmière à domicile.En janvier 2017 je pouvez plus marcher et j'ai eut plusieurs arret dans l'annèe.J'ai une assurance sur les accidents de la vie qui m'ont fait passer devant leur expert qui dit que c'est pas prouver que c'est la piqure.Mon médecin aprés m'avoir fait passer plusieurs examens lui dit que c'est la piqure.je suis reconnu travailleur handicapee depuis 1 mois .l'assurance me dit que si je veux que mon assurance marche je doit passer devant un expert médical du préjudice corporel.pouvez-vous me dire si vous en connaisser un qui marche pas avec les assurances. merci de vos conseil.... cordialement

Mikael Ikedjian - DVA-Experts

Bonjour,
Si votre assurance souhaite que vous fournissiez l'avis d'un médecin expert, il conviendra de se rapprocher d'un médecin expert de victime afin qu'il émette un avis sur la relation d'imputabilité entre cette injection et les complications qui ont suivies.
Je vous invite à me communiquer votre lieu de résidence par mail (ikedjian@dva-experts.com) afin que je vous oriente vers un tel expert.
Cordialement,

auteur du commentaire
Clothilde

Bonjour , j'habite en Guadeloupe ; angle droit en 2014 , j'ai été hospitalisée pour un curage de panaris de l'annulaire de la main droite , 2 semaines aprés, ré hospitalisée et réopérée pour une infection du meme doigt ! Depuis ma sortie , je ne suis que douleur et le doigt a perdu toutes fonctions essentielles ; il est en position angle droit avec une adhérence dermique rigide et ma main est toute déformée ! Etant droitière , je suis dans l'impossibilité de répondre avec précision à mes activités du quotidien ... Mon médecin a diagnostiqué un aléa thérapeutique ! Ma demande à la crci a été rejetée sans avoir constaté les dégats que j'ai subi ... Que puis faire , quel recours me reste t-il ? Merci de votre réponse .

Louis De Giorgio - DVA-Experts

bonjour, Je ne peux répondre au motivation de la CRCI qui a rejetée votre demande puisque je n'ai pas connaissance de la décision rendue par cette commission.
Vous pouvez tenter un recours direct contre le centre hospitalier où s'est déroulé l'opération, mais la je ne peux vous donner de certitude sur les chances de succès dans vos démarches.
Très courtoisement
LOUIS DE GIORGIO
09.53.31.90.25
06.80.55.19.72

Renseignements gratuits :